Onu-Nouvelles accusations d'abus sexuels en Centrafrique

le
0
    BANGUI, 4 février (Reuters) - La Mission des Nations unies 
en République centrafricaine (Minusca) a fait état jeudi de sept 
nouvelles affaires de viols et d'abus sexuels impliquant des 
casques bleus. 
    Cinq enfants au moins ont été victimes de ces agressions, 
ajoute la Minusca. 
    Le chef de la mission onusienne, Parfait Onanga-Anyanga, 
s'est rendu à Bambari, ville du centre du pays où les derniers 
cas ont été signalés, et a promis de punir les responsables. 
    Selon l'organisation Human Rights Watch (HRW), des casques 
bleus de la République du Congo et de la République démocratique 
du Congo (RDC) ont violé ou exploité sexuellement huit femmes et 
jeunes filles entre octobre et décembre 2015 près de l'aéroport 
de Bambari. 
    La Minusca, qui a mené sa propre enquête, a annoncé qu'elle 
avait consigné dans leurs casernes 120 casques bleus venus du 
Congo-Brazzaville, qui seront rapatriés une fois l'enquête 
terminée. On ignore s'ils seront remplacés. 
    Le mois dernier, le Haut Commissaire des Nations unies aux 
droits de l'homme a fait état de nouvelles accusations d'abus 
sexuels commis sur des enfants par des soldats, notamment 
français et géorgiens, lors de leur mission en Centrafrique. Les 
crimes présumés auraient eu lieu pour l'essentiel en 2014 aux 
abords ou à l'intérieur du camp de déplacés de M'Poko, près de 
l'aéroport de Bangui.   
 
 (avec Christian Brice Elion à Brazzaville et Aaron Ross à 
Kinshasa; Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant