ONU : nouvelle cacophonie à gauche

le
0
Les Verts veulent supprimer le droit de veto. Côté PS, Pierre Moscovici affirme que ce n'est qu'un objectif à long terme.

Après le MOX, l'ONU ? Les socialistes et les écologistes, qui s'étaient accrochés sur le nucléaire la semaine dernière, ont affiché de nouvelles divergences vendredi sur une partie de l'accord censé les lier pour les élections législatives de 2012, cette fois à propos du droit de veto dont dispose la France à l'ONU. C'est François Bayrou qui a soulevé la question jeudi soir lors de son intervention sur TF1. Selon le texte de l'accord, «la France fera des propositions précises pour réformer et démocratiser l'ONU afin qu'elle structure un ordre juridique et normatif global : siège européen, suppression du droit de veto (…)». Problème : comme avec le MOX, l'interprétation de ce passage diffère en fonction des signataires.

Nouvelle charge de la majorité 

Pour Eva Joly, le droit de veto est effectivement «un privilège dépassé réservé à quelques pays». La candidate écologiste propose «une réforme fondamentale de l'ONU qui redonne toute s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant