ONU : le «malentendu» de la rencontre Le Pen/Prosor à New York

le
0
La présidente du FN a créé la surprise en passant vingt minutes, jeudi à New York, avec l'ambassadeur d'Israël à l'ONU. Elle a déclaré qu'elle espérait que la page du «détail» était tournée.

Envoyé spécial à New York

«Personne ne peut imaginer une demi-seconde que Monsieur l'ambassadeur se soit trompé de porte». Vendredi, Marine Le Pen a rejeté l'idée selon laquelle sa rencontre avec l'ambassadeur d'Israël à l'ONU était le fruit d'un malentendu. C'est pourtant ce que la mission israélienne à l'ONU a expliqué via sa porte-parole, expliquant que l'ambassadeur «était là-bas en raison d'un malentendu». Le ministère des Affaires étrangères israélien a pour sa part évoqué «une erreur de jugement» et «une bourde».

«On ne peut pas, pendant 20 minutes, discuter avec Marine Le Pen sans savoir où l'on est», a déclaré Marine Le Pen, récusant que son invitation ait eu «la moindre ambiguïté». Ce à quoi Yigal Palmor, le porte parole du ministère des Affaires étrangères, répond : «Ron Prosor a cru qu'il se rendait à une rencontre organisée par la mission française à l'ONU. Quand il a compris qu'il était tombé dans un piège, il a préfü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant