Onu-Le Conseil de sécurité veut assécher le financement de l'EI

le
0
 (actualisé avec déclarations de Lew et Sapin) 
    NATIONS UNIES, 17 décembre (Reuters) - Le Conseil de 
sécurité des Nations unies a adopté jeudi à l'unanimité une 
résolution visant à assécher les sources de financement des 
djihadistes de l'Etat islamique (EI). 
    Les quinze pays membres du Conseil de sécurité, représentés 
par leurs ministres des Finances, ont exhorté tous les pays à 
"agir de manière énergique et décisive pour couper les fonds et 
autres ressources économiques" de l'Etat islamique, notamment la 
vente illégale de pétrole, le trafic d'antiquités et le paiement 
de rançons. 
    La résolution préparée par les Etats-Unis et la Russie 
prévoit de geler les avoirs des individus et entités liés au 
groupe djihadiste et entend sanctionner de manière plus active 
ses soutiens financiers. 
    "Cette résolution est une étape primordiale, mais le 
véritable test sera constitué par les actions que nous prendrons 
tous après son adoption", a déclaré le secrétaire américain au 
Trésor, Jack Lew. 
    "Il faut une mise en place effective, de la coordination 
(...) de la part de tous les pays qui sont représentés ici et de 
celle de beaucoup d'autres." 
    Le ministre français des Finances, Michel Sapin, a de son 
côté déclaré que la résolution ne serait pas dissuasive si elle 
n'incite pas le Conseil de sécurité des Nations unies à dresser 
une liste de noms. 
    Le texte déplore que les précédentes résolutions visant Al 
Qaïda et l'EI n'aient pas été suffisamment appliquées. 
    Il donne 120 jours aux Etats membres pour rendre compte au 
Conseil de sécurité des mesures qu'ils ont prises pour faire  
appliquer ces sanctions. 
    Selon Washington, l'EI a mis la main sur des sommes 
importantes - entre 500 millions et un milliard de dollars -- 
dans les banques des zones qu'il contrôle en Irak et en Syrie et 
la vente de pétrole au marché noir lui a rapporté jusqu'ici plus 
de 500 millions de dollars.  ID:nL8N13Z4TF   
 
 (Michelle Nichols avec John Irish; Guy Kerivel et Nicolas 
Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant