Onu-Le Conseil de sécurité évoque le tir de missile nord-coréen

le
0
 (Actualisé avec réunion de l'Onu, précisions) 
    SEOUL/NATIONS UNIES, 25 août (Reuters) - Le Conseil de 
sécurité des Nations unies a tenu mercredi une réunion à 
huis-clos à la demande des Etats-Unis et du Japon pour discuter 
du dernier lancement de missile par la Corée du Nord. 
    Le missile balistique lancé mercredi d'un sous-marin par la 
Corée du Nord, un MSBS (missile mer-sol balistique stratégique), 
a parcouru environ 500 kilomètres, ce qui indique une 
amélioration des capacités techniques de ce pays communiste 
isolé, avant de s'abattre dans la mer du Japon. Le lancement été 
supervisé par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un qui l'a 
qualifié de "succès".  
    L'ambassadeur adjoint de Russie auprès des Nations unies, 
Petr Iliitchev, a déclaré que les Etats-Unis avaient promis de 
faire circuler un communiqué de presse sur la question mais 
qu'il n'avait pas encore vu de projet. 
    Le Conseil de sécurité n'a pas pu condamner le lancement 
d'un précédent missile par la Corée du Nord début août parce que 
la Chine voulait que la déclaration s'oppose aussi au 
déploiement prévu d'un système de défense antimissile américain 
en Corée du Sud. 
    Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a trouvé 
le lancement de mercredi de "très perturbant" et a appelé la 
Corée du Nord à apaiser les tensions et à revenir à la table des 
négociations sur la dénucléarisation, a déclaré son porte-parole 
Stéphane Dujarric. 
     
    "VICTOIRE" 
    Kim Jong-un a déclaré que le tir mettait son pays "au 
premier rang" des puissances militaires nucléaires, rapporte 
jeudi l'agence de presse officielle nord-coréen KCNA. 
    "Un tir de missile balistique stratégique lancé d'un 
sous-marin a été mené avec succès sur les conseils du commandant 
suprême de l'Armée populaire de Corée, Kim Jong-un", rapporte 
KCNA. 
    "Il a noté avec fierté que les résultats du test prouvaient 
que la RPDC (République populaire démocratique de Corée, NDLR) 
avait rejoint le premier rang des puissances militaires 
pleinement équipées d'une capacité d'attaque nucléaire", ajoute 
l'agence de presse nord-coréenne. 
    "Il a qualifié le test de plus grand succès et de victoire", 
indique KCNA. 
    La dépêche de KCNA ne donne pas la date du lancement. 
L'agence omet traditionnellement de préciser le moment et le 
lieu des activités de son dirigeant. 
    Le test a montré que le système de contrôle et de guidance 
du missile à propergol solide ainsi que le retour dans 
l'atmosphère de l'ogive ont passé les exigences opérationnelles, 
a déclaré KCNA.  
    Selon les Etats-Unis et la Corée eu Sud, le missile a été 
tiré près de Sinpo, une ville côtière, où la présence d'une base 
pour submersibles a été localisée. Le Japon a précisé que le 
missile avait atteint sa zone de d'identification de défense 
aérienne, ce qui est sans précédent. 
 
 (Jack Kim à Séoul et Michelle Nichols aux Nations unies; 
Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant