ONU : l'OLP veut la fin de l'occupation israélienne, Israël dénonce un «diktat»

le
0
ONU : l'OLP veut la fin de l'occupation israélienne, Israël dénonce un «diktat»
ONU : l'OLP veut la fin de l'occupation israélienne, Israël dénonce un «diktat»

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a sèchement rejeté lundi la décision palestinienne de déposer à l'ONU un projet controversé de résolution, quelques heures avant sa rencontre avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry à Rome.

Avant de s'envoler pour la capitale italienne, Benjamin Netanyahu a rejeté tout ultimatum visant à obtenir, via une résolution des Nations unies, la fin de l'occupation israélienne dans un délai de deux ans, comme le prévoit le texte que la Jordanie devrait présenter mercredi à New York au nom des Palestiniens.

«Nous n'accepterons pas les tentatives visant à nous imposer des mesures unilatérales dans un délai déterminé, alors que l'islamisme radical se propage dans le monde entier», a-t-il dit dans des propos diffusés par la radio militaire. Benjamin Netanyahu doit rencontrer en début d'après-midi John Kerry à la résidence de l'ambassadeur américain à Rome.

Le secrétaire d'Etat américain multiplie actuellement les entretiens en Europe pour tenter de relancer le processus de paix israélo-palestinien. Il a ainsi abordé le sujet dimanche soir avec son homologue russe. Sergueï Lavrov a souligné la nécessité d'éviter que «la situation ne se détériore encore davantage», assurant chercher ce qui pouvait «être fait ensemble pour l'éviter».

Pour la «fin de l'occupation»

L'annonce des Palestiniens est tombée dans la soirée via une déclaration de Wassel Abou Youssef, un des dirigeants de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) : «La direction palestinienne a décidé d'aller devant le Conseil de sécurité mercredi pour qu'il vote le projet (demandant) la fin de l'occupation» israélienne.

Cette initiative risque de se heurter au veto américain. Washington s'oppose à toute mesure unilatérale de la part des Palestiniens visant à obtenir de l'ONU la reconnaissance d'un Etat, jugeant qu'il doit être l'aboutissement de négociations de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant