Ondes positives à Accra

le
0
Ondes positives à Accra
Ondes positives à Accra

Plongée au cœur du plus gros talk show sport de la radio ghanéenne Happy FM, quelques heures avant la finale de ses Black Stars. Entre juju, flèche et baby jet.

C'est la radio heureuse pour les supporters des Black stars. La radio des bonnes nouvelles depuis quatre semaines pour les supporters des Black Stars. Leur site web s'appelle d'ailleurs Happy Ghana. D'habitude, ce n'est que Happy FM, parce qu'on n'y parle que de sports, à longueur de talk show de plusieurs heures, calé sur le temps perdu dans les interminables embouteillages de la capitale ghanéenne. C'est le RMC sports d'Accra qui, comme le voudrait la tradition, "n'a pas bousculé ses programmes" avec la qualification de la sélection pour la finale de cette CAN 2015. Parce qu'on y parle de football tous les jours, toute la journée sur la "plate-forme numéro un du sport sur la bande FM". Le Gilbert Bribois ghanéen s'appelle Sintim. La vingtaine, il ressemble plutôt à un animateur de Skyrock. Son show commence vers 10h le samedi matin, et en cette veille de finale, il commence par balancer le programme de la journée de tous les championnats européens avec, comme il se doit, la primauté à la Premier League dans un pays qui doit détenir le plus grand nombre de supporters de Chelsea en dehors de l'Ouest londonien. Et puis la Ligue 1, la Liga, la Serie A et les championnats bulgares, roumains. Et une fois passé le football, les résultats du tournoi de tennis de Montpellier puisqu'il a l'air de prononcer les noms de Gasquet et Monfils en langue twi, l'une des 70 langues vernaculaires du pays. Comment les résultats du tournoi de Montpellier sont arrivés jusqu'a la rédaction de Happy FM relève de la sorcellerie Sintim prononce chaque nom de club comme une divinité. Son programme de "L'Équipe du dimanche" est un prêche évangélique.
"Les Ghanéens exploitent beaucoup le Juju"
L'invité du jour s'appelle Sammy Arrow sounds. Il précise ne pas être journaliste sportif, ni même journaliste, mais "DJ". Sintim l'appelle par son nom d'artiste, Arrow, la flèche. Sammy annonce le profil de la finale sur le mode d'une bataille tactique entre "deux grands entraîneurs", Hervé Renard et Avram Grant, qu'il juge supérieur au Français, sûrement parce qu'il a entraîné Chelsea. Les Ghanéens n'espéraient rien ou peu de cette Coupe d'Afrique des nations. Un peu à la manière de leurs "archrivals" et voisins ivoiriens, ils sont, ces dernières années, toujours passés à côté...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant