« On y a cru jusqu'au bout »

le , mis à jour à 06:43
0
« On y a cru jusqu'au bout »
« On y a cru jusqu'au bout »

Débout, le regard fixé sur les Experts, Estelle Nze Minko a du mal à retenir ses larmes. « Je suis tellement triste pour eux, je les adore et ils forment une superbe équipe, lâche la handballeuse, également médaillée d'argent la veille dans cette même salle. Je ne suis vraiment pas déçue, seulement triste. » « Lorsque les Danois ont pris le dessus, ils ont eu du mal à raccrocher le wagon, remarque Valérie Nicolas, l'ancienne gardienne des Bleues. C'est tout de même très dur car j'ai vraiment cru qu'ils iraient chercher un troisième titre. »

 

« Cela aurait été une belle fin, signale la navigatrice Marie Riou, présente également dans les gradins. C'est la seule épreuve, hormis la voile, que j'ai pu voir pendant ces Jeux, c'est dommage. » La Carioca Arena était l'un des endroits les plus courus, hier à Rio. « Il a fallu se battre pour avoir des tickets, glisse la nageuse Marie Wattel. Les nôtres, on les a un peu eus à l'arrache ! »

 

Florent Manaudou, Christophe Lemaitre, Isabelle Yacoubou, Sandrine Gruda... Beaucoup de sportifs tricolores s'étaient massés dans les tribunes, parfois mélangés aux athlètes danois, pour pousser les Experts. En bon capitaine, Teddy Riner a également effectué un passage en première période, avant d'aller soutenir le futur champion olympique de boxe Tony Yoka. « J'avoue que je ne m'y connais pas trop en handball, mais ça a été un joli moment, souligne la marathonienne Christelle Daunay. C'est le dernier jour, on avait tous envie d'être derrière eux. »

 

« On y a cru jusqu'au bout, ils sont bien revenus sur la fin. C'est dommage, mais c'est le sport », remarque Charline Picon, championne olympique en planche à voile. « J'ai tout donné aussi, j'en ai perdu ma voix ! signale le poloïste Alexandre Camarasa. Ces mecs sont des légendes et des exemples pour toutes les équipes de sport collectif. Même après cette défaite, pour nous, ce sont les meilleurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant