«On risque de créer une TNT à deux vitesses»

le
0
INTERVIEW - Le PDG du groupe NextRadioTV (RMC, BFM, BFMTV) appelle le gouvernement à ne pas suivre les conclusions du rapport Boyon.

Fragilisé par l'arrivée de Canal+ sur la TNT gratuite, Alain Weill estime que les pouvoirs publics empêchent son groupe de se développer en télévision.

LE FIGARO. -Que pensez-vous du rapport Boyon sur l'avenir de la TNT?

Alain WEILL. -J'espère que le gouvernement ne reprendra pas les recommandations du rapport Boyon, qui est une très mauvaise nouvelle pour les téléspectateurs et les groupes indépendants. L'introduction d'une nouvelle norme créera une TNT à deux vitesses: d'un côté, il y aura une TNT gratuite pour tout le monde, et, de l'autre, une TNT gratuite-payante puisqu'il faudra se rééquiper -à nouveau- pour recevoir les nouvelles chaînes, qui ne seront pas disponibles avant plusieurs années -2013 au mieux. Pour le secteur audiovisuel, cela équivaut à un gel des fréquences dont il faudrait que les politiques mesurent les conséquences. Il faudrait que les politiques aient conscience que ce changement de norme, qui vise à éviter le lancement immédia

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant