"On pardonne la main de Thierry Henry, mais on n'oubliera jamais"

le
0
"On pardonne la main de Thierry Henry, mais on n'oubliera jamais"
"On pardonne la main de Thierry Henry, mais on n'oubliera jamais"

Quand il ne balade pas sa voix de crooner et son look de dandy sur le terrain de la pop, Neil Hannon, leader de The Divine Comedy, se pose devant le foot. Cet été, le chanteur nord-irlandais sera derrière les deux Irlande et pestera, encore et toujours, contre l'hymne anglais…

Vous êtes né à Derry en 1970, peu de temps avant le Bloody Sunday. C'était comment de grandir là-bas ?
Petit à petit, j'ai compris que je grandissais dans un endroit particulier. Honnêtement, c'était "fucked up". Mais je suis super fier d'être nord-irlandais, et de voir l'Irlande du Nord à l'Euro. C'est la première fois depuis mon adolescence qu'on participe à une grande compétition… En même temps que l'Irlande, en plus. Ça revêt un caractère historique. J'habite dans le Sud, mais je viens du Nord : honnêtement, je ne sais même pas qui je vais supporter, surtout s'ils sont amenés à jouer l'un contre l'autre ! Cependant, je pense que l'Irlande du Nord a plus de chances de passer parce qu'on arrive avec de meilleurs résultats depuis les qualifications. L'Irlande n'a pas vraiment de bons joueurs, mais c'est une équipe solide, comme peuvent l'être l'Autriche ou l'Ukraine. Une équipe de bosseurs. Ils vont faire le job, mais on sait tous que ça n'ira nulle part ! (rires)

« Je ne forcerai jamais un Nord-Irlandais à jouer pour l'Irlande du Nord parce que ça renforcerait cette idée qu'il faut choisir son camp. »

Que pensez-vous de James McClean, joueur irlandais né à Derry et engagé politiquement ?
En Irlande du Nord, il y a de mauvaises personnes qui réduisent le foot à cette rivalité entre unionistes et protestants. Et malheureusement, quand un joueur nord-irlandais décide de ne pas jouer pour l'Irlande du Nord, ça peut pousser ces mauvaises personnes à être pires encore. Ça leur donne presque raison et ils en profitent pour se payer les catholiques. Personnellement, je ne forcerai jamais un Nord-Irlandais à jouer pour la sélection parce que ça renforcerait cette idée qu'il faut choisir son camp. Si les deux Irlande jouaient pour la même équipe, ça rendrait cette donnée religieuse et politique bien moins importante.

Qu'est-ce qui vous a fait aimer le foot ?
Il s'est passé quelque chose en moi quand Armstrong a marqué contre l'Espagne à la Coupe du monde 82 (victoire 1-0 de l'Irlande du Nord, ndlr). L'idée que l'Irlande du Nord puisse…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant