«On ne peut garantir totalement qu'il n'y aura jamais d'accident nucléaire»

le
0
INTERVIEW - André-Claude Lacoste, président de l'Autorité de sûreté nucléaire, rappelle que l'aléa sismique est «modéré» en France.

LE FIGARO. - Que s'est-il exactement passé dans la centrale de Fukushima ?

André-Claude LACOSTE. - Tout converge pour dire, à l'heure où je vous parle, qu'un début de fusion du c½ur s'est produit samedi sur le réacteur no 1. Du fait de la rupture des approvisionnements en eau et en électricité consécutive au séisme, le combustible n'a plus été correctement refroidi. Cela a entraîné des dégagements de gaz et une explosion a détruit la structure du bâtiment mais pas l'enceinte de confinement, qui est restée intègre. C'est un point majeur, mais je précise que je n'ai pas envoyé d'inspecteur sur place pour le vérifier. S'agissant du réacteur no 3, il semble qu'un processus analogue se déroule. Actuellement, l'exploitant s'emploie à diminuer la pression dans la cuve du réacteur afin d'éviter qu'une explosion comparable à celle de la veille n'endommage l'enceinte de confinement. Ces dysfonctionnements ont entraîné des rejets radioactifs à cause des d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant