On n'en a pas fini avec Tchernobyl

le
1
On n'en a pas fini avec Tchernobyl
On n'en a pas fini avec Tchernobyl

Il y a trente ans, à en croire les autorités sanitaires, les Français pouvaient dormir sur leurs deux oreilles : le nuage radioactif de Tchernobyl s’était «arrêté net» aux frontières ! Si cette affirmation a pu en laisser plus d’un sceptique en 1986, il est évident aujourd’hui que la France n’a pas été «totalement épargnée» : comme le démontrent plusieurs études publiées ces derniers jours, des traces de contamination radioactive subsistent encore dans des massifs de l’est de la France, de l’Alsace à la Corse ! Selon plusieurs enquêtes de prélèvements des sols menées à l’occasion des trente ans du cataclysme survenu le 26 avril 1986, les taux de césium 137 — substance radioactive massivement dégagée lors de l’accident — restent encore anormalement élevés dans les sols, les arbres, les animaux et dans certaines plantes se trouvant sur la façade est de l’Hexagone. En revanche, la radioactivité présente sur la façade ouest du pays est plutôt due aux essais nucléaires menés dans le monde au cours des années 1950 et 1960…

Pourquoi des contaminations élevées dans l’est de la France ?

Tchernobyl se situe à près de 2 000 km à l’est de Paris. Selon l’ingénieur en physique nucléaire Bruno Chareyron, membre de la Commission de recherche et d’information indépendante sur la radioactivité (Criirad), « cela s’explique par les conditions météorologiques de l’époque : des vents venus de l’est, des pluies et des amas de neige — notamment dans les massifs alpins où les congères ont formé des zones à forte concentration radioactive — qui ont fait passer dans les sols de fortes quantités de radioactivité ». La Criirad, qui a fait des analyses dans le Mercantour, arrive à des taux de césium de 10 à 100 fois supérieurs à la norme acceptée. Selon l’Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (Acro), qui a fait analyser pas moins de 364 échantillons de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 8 mois

    Sur les feuilles de mes arbres fruitiers, il y avait des particules noires; je n'ai vu ça qu'en 1986!