"On m'a proposé de faire Les Ch'tis à Hollywood et Le Bachelor"

le
0
"On m'a proposé de faire Les Ch'tis à Hollywood et Le Bachelor"
"On m'a proposé de faire Les Ch'tis à Hollywood et Le Bachelor"

Guillaume Florival est un personnage multi-fonction. Gardien titulaire et invincible du leader de la P1 namuroise (D5 belge), le garçon est également enseignant, coach sportif, acteur et mannequin. Entretien entre machines à laver, eau plate et Secret Story avec un gars qui, à 26 ans, a fait plus dans sa vie que vous tous réunis.

Il y a 15 jours, tu étais torse nu au Kinépolis de Liège pour jouer le rôle de Christian Grey lors de la sortie fracassante du film, c'était comment ? Mon rôle était très simple : torse nu en cravate, je devais faire des photos avec les femmes présentes, rien de bien compliqué, mais il y en avait 1100 par jour.
C'est l'occasion de recevoir quelques propositions ?! (rires) Ouais, j'ai eu quelques petits numéros de téléphone qui se sont glissés dans ma poche arrière pendant les photos. Elles me disent dans l'oreille qu'elles me laissent un petit cadeau, et là je comprends directement ce que c'est. Ça fait partie du folklore, j'en ai plus rigolé qu'autre chose
Et t'en as profité ? (rires) Non non non, je reste très pro et je ne mélange pas le boulot et la vie privée, entre guillemets.
À côté de ça, tu es gardien de but depuis longtemps, et tu t'es retrouvé en équipe nationale des jeunes, c'est bien ça ? Étant jeune, j'ai eu l'occasion de signer à Anderlecht, au Standard, puis à Charleroi, mais mes parents ont chaque fois refusé pour les études. Je suis donc resté dans un club de ma région et j'ai été repris dans les sélections régionales avant d'atteindre le noyau élargi de la sélection nationale. J'ai joué notamment avec Ritchie De Laet, actuellement à Leicester City. À 17 ans, j'ai connu ma première titularisation en Promotion (D4), mais j'étais quand même deuxième gardien.
Quelques années après, une équipe te vire parce que tu es trop mauvais ? Ouais, c'est un peu le message qu'ils m'ont fait passer. Je n'étais pas bien dans ma tête à ce moment et j'avais été opéré des yeux, ce qui m'a amené dans un engrenage négatif. Maintenant, je suis tombé dans un groupe un peu bizarre avec quelques meneurs qui ne m'avaient pas à la bonne, et j'ai eu vent d'une rumeur disant que le père du second gardien aurait proposé un sponsor si son fils jouait Soit, un jour j'ai été contacté par les dirigeants, je suis venu avec mon sac, et là, ils m'ont dit : "Voilà pour le moment ça ne va pas, on a décidé de faire une rupture à ton contrat".
Tu réagis comment ?




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant