«On joue avec le feu»

le
0
INTERVIEW - Depuis février, Dominique Maraninchi est à la tête de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Il entend retirer du marché les «produits inutiles et dangereux».

LE FIGARO. - Plus de 70 médicaments largement utilisés par les personnes âgées ont pour conséquence un déclin cognitif pouvant engendrer une hausse de la mortalité. Que répondez-vous ?

Dominique MARANINCHI. - Les effets des médicaments ne sont pas assez étudiés chez les personnes âgées - qui en consomment le plus - et les comorbidités des patients ne sont pas assez prises en compte dans la mesure de leurs effets bénéfiques ou toxiques dans la vraie vie. L'adaptation régulière et prudente de la prescription est essentielle dans ces tranches d'âge du fait des effets cumulés des différents médicaments prescrits souvent de façon prolongée, même si l'indication est pertinente.On voit bien que l'évaluation d'un seul médicament - nécessaire - n'est pas toujours suffisante à elle seule pour prévenir les effets secondaires d'une polymédication prolongée. Il reste essentiel pour la santé individuelle et collective de remettre en question régulièrement les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant