On était Place Beauvau pour la réunion sur l'Euro 2016

le
0
On était Place Beauvau pour la réunion sur l'Euro 2016
On était Place Beauvau pour la réunion sur l'Euro 2016

Bernard Cazeneuve, Patrick Kanner, Thierry Braillard, Alain Juppé et Jacques Lambert. Mardi matin, le casting était de qualité, place Beauvau. Mais le blockbuster annoncé s'est rapidement transformée en nanard, au grand dam des dizaines de journalistes présents au ministère de l'Intérieur.

Il est 10h30, ce mardi matin, lorsque la vingtaine de journalistes présents dans la cour de l'hôtel de Beauvau est invitée à pénétrer à l'intérieur du Ministère du même nom. L'annonce sonne comme une libération, pour la bande qui patiente dans un froid glacial depuis une bonne heure, parquée derrière un cordon, dans l'attente d'une déclaration commune de Bernard Cazeneuve, Ministre de l'Intérieur, Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Thierry Braillard, Secrétaire d'État aux Sports, Alain Juppé, Président du Club des Sites hôte de l'Euro 2016, et Jacques Lambert, Président de la société EURO 2016, en conclusion de leur Réunion sur la sécurité de l'Euro 2016.

"Qu'est-ce qu'il fait là, Alain Juppé ?"


Convoqués à 9h30, un horaire souligné sur l'invitation reçue la veille par l'ensemble des rédactions, les représentants de la presse, une fois leurs cartes de presse consignées, leurs sacs scannés, leur blousons ouverts devant les forces de l'ordre et leurs badges accrochés autour du cou, ont eu tout le loisir de vérifier que oui, l'hiver s'était bien invité dans la capitale parisienne. Pour patienter, les journalistes de la presse écrite fument en répondant à leurs mails via leurs smartphones, tandis que les JRI et photographes cherchent le meilleur spot pour immortaliser l'arrivée des stars du jour. Vers 10h15, le ballet des berlines Peugeot démarre. C'est Jacques Lambert, qui débarque le premier suivi de près par Alain Juppé. Les "clic-clacs" des déclencheurs d'appareils photo résonnent, sous les yeux de Nathalie Iannetta, la conseillère sur les dossiers liés au sport et à la vie associative de François Hollande, sortie s'en griller une et prendre des nouvelles de ses anciens collègues journalistes. C'est ensuite au tour de Thierry Braillard, de passer sous les objectifs, puis de Patrick Kanner, qui provoque un "c'est qui, lui ?", de la part d'une journaliste de la presse généraliste, qui s'interroge également sur la présence d'Alain Juppé. "C'est parce que c'est le Président des sites hôtes", lui apprend le responsable de l'accueil, provoquant un "Aaaah" de surprise chez la quarantenaire. Une fois tout ce beau monde au chaud, ce même responsable annonce que "c'est bon, on n'attend plus personne, Benzema et Valbuena ne viendront pas". La vanne est…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant