On était dans les tribunes pour Inde-Guam.

le
0
On était dans les tribunes pour Inde-Guam.
On était dans les tribunes pour Inde-Guam.

La plus grande banderole d'Asie, des vannes à base de Bacary Sagna et la volonté d'amener une culture du foot en Inde : on était à Bangalore avec les West Block Blues, les seuls "ultras" indiens.

Les membres des West Block Blues déambulent dans les travées. Collent sur les sièges les instructions pour le tifo, accrochent les drapeaux, quelques heures avant le match. Il y a un peu plus de pression que d'habitude. "On n'a jamais préparé un aussi gros truc", résume Abhijit, regard mi-rêveur, mi-anxieux. Par "gros truc", comprendre : la plus grande banderole déployée dans un stade de foot en Asie. Près de 480m², sur quatre blocs complets. "Enfin, on suppose que c'est la plus grande, on a cherché sur Google et on n'a rien trouvé", précise Dom. Jeudi soir, l'occasion est spéciale : leur antre, le Kanteerava Stadium de Bangalore, accueille le match entre l'Inde et Guam, pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2018. En seulement deux ans, les West Block Blues, groupe de supporters du Bengaluru FC (BFC, champion 2014 d'I-League, le championnat domestique, à distinguer de l'Indian Super League, ndlr), se sont taillé la réputation d'être les plus fervents fans de foot en Inde. Ils sont les premiers à organiser des déplacements pour les matchs à l'extérieur. Ils chantent durant tout le match, fabriquent tifos et banderoles. Un modèle unique dans leur pays. "Il y a une forte passion à Kolkata, à Mohun Bagan et East Bengal. Mais leur relation au club est très individuelle, c'est une histoire d'identité familiale. Nous, on s'organise comme une communauté, on a une démarche plus inclusive. Avec des femmes, des jeunes, des gens de tous les horizons", analyse finement Rakesh, jeune chef d'entreprise.

Autofinancement et réseaux sociaux


Le groupe a été créé après les premiers matchs du BFC en 2013. "Il y a une part de hasard. On ne savait pas que tous ceux qui voulaient chanter se retrouveraient dans cette tribune, où l'abonnement est l'un des moins chers (18 euros, ndlr)" indique Waseem, un des leaders des West Block Blues. Avant, les fans de foot n'avaient pas grand-chose : un club semi-amateur et des soirées au pub à mater la Premier League. "Là, on peut supporter et avoir un impact sur le match en encourageant les joueurs", pense Ayeshni, une ingénieur de 22 ans qui rejoint ses potes, affirmant avoir trouvé une "deuxième famille" au stade. Rapidement, près de 2500 supporters garnissent régulièrement leur tribune latérale, sur une capacité de 22000…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant