On était au Stade des Alpes pour GF38-Lyon Duchère

le
0
On était au Stade des Alpes pour GF38-Lyon Duchère
On était au Stade des Alpes pour GF38-Lyon Duchère

Dans la capitale des Alpes, le Grenoble Foot 38 avait un rendez-vous important à négocier pour accéder au National en fin de saison. L'objectif : tenir tête à domicile face à son dauphin, Lyon Duchère. C'est raté.

Le soleil peine à faire son apparition sur le boulevard Jean Pain. Le ciel est blanc, le froid de mise et l'après-midi dominical vient juste de démarrer. Sur ce même boulevard, la rame du tramway de la ligne C permet aux plus paresseux d'être déposé à l'arrêt Hôtel de ville. Non, l'heure n'est pas à aller fréquenter les bureaux de vote. La bande de jeunes ados installée dans le Parc Paul Mistral est bien là pour le rappeler. Muni d'un ballon, l'un d'entre eux s'amuse à dribbler ses camarades. D'une roulette efficace, le jeune au survêtement du Grenoble Foot 38 en élimine deux d'un coup. "Oh ! Regarde ce que je viens de te faire narvalo, t'as pas vu passer la balle, c'était du Ronaldinho !" Prise au dépourvu, l'une des victimes répond. "Ouais, commence par percer au GF d'abord, ensuite on verra..." Autour d'eux, les Grenoblois commencent à s'attrouper vers le Stade des Alpes, bières à la main pour certains. Les traditionnels apéritifs sur les pelouses du PPM sont compliqués, le printemps n'est pas encore à l'ordre du jour. Malgré cela, les Isérois se préparent à célébrer une grande journée, et ce n'est pas pour faire opérer la magie de la coupe de France face à une Ligue 1. Aujourd'hui, la montée en National peut se dessiner si le GF38 parvient à battre son poursuivant le plus coriace, l'AS Lyon Duchère. La ville s'est mobilisée, il faut gagner cette rencontre et l'affaire sera bien engagée. Tout le monde y croit.

Tifo pour décor, affluence record


Au milieu de la foule, Adrien fait partie des habitués du stade et voit ses habitudes légèrement chamboulées. Le match démarre dans un quart d'heure, mais la file d'attente est beaucoup plus longue qu'à l'accoutumée. "C'est la première fois que je vois autant de monde cette année, explique l'abonné. Ça fait plaisir, même si je n'ai pas envie de louper le début du match !". Les vigiles à l'entrée font leurs fouilles traditionnelles tandis que le kop des Red Kaos se trouve déjà dans le stade, permettant au reste du public de profiter de la résonance depuis l'extérieur de l'enceinte. Comme d'habitude pour les grandes occasions, Grenoble se réunit autour du sport. Les parkas du FCG se mélangent à celles du GF38, preuve d'une union sacrée dans la pratique. L'entrée dans le bâtiment se…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant