On était au rassemblement des nostalgiques de la Serie A

le
0

Vendredi dernier, un curieux événement a eu lieu du côté de Milan. Les maillots les plus fous ont envahi la cité lombarde, tandis que quelques vieilles gloires sont venues prendre un bain de foule, au bon souvenir de la belle époque de la Serie A.

17h, place San Babila, en plein cœur de Milan et à quelques encablures de la gigantesque cathédrale. Les touristes de plus en plus nombreux depuis l'ouverture de l'EXPO se mêlent aux Milanais et Milanaises tirés à quatre épingles. Autour de la fontaine, un étrange bal de couleurs attire l'attention. Le 10 argentin de Maradona, le 7 de Fuser à Parma, le 10 de Schwoch à Vicenza, le 34 de Diana à la Samp. Ils sont d'abord cinq, puis dix, puis quinze. Chaque nouvel arrivant est accueilli par un tonnerre d'applaudissements, plus le maillot et le nom floqué est méconnu, plus ils sont intenses. Au bout d'une grosse heure, cette bande de joyeux lurons ne peut plus passer inaperçu. D'ailleurs, le rendez-vous était donné à 18h pour une soirée mémorable.


Que la nostalgie soit avec vous !


Affublé d'un maillot de la Salernitana saison 1998-99 floqué Marco Rossi et portant une casquette avec les tresses de Gullit, Andrea Bini annonce sa présence en hurlant dans un mégaphone de l'autre côté du trottoir. Il est l'organisateur de cet événement "Rendez-vous des nostalgiques de la Serie A des années 90" et admin de la page Facebook éponyme qui a atteint le chiffre de 130 000 fans en même pas un an.

Le message était clair, venez vêtus d'un bon vieux maillot d'époque, de contrefaçon si possible, pour assister à un programme copieux. Ils seront désormais plus de 400, la plupart vient de Milan, mais certains ont fait le voyage comme Barone de Palermo venu de Francfort après 13h de bus et qui repartira le soir même. Curieux, les badauds s'informent. Que se passe-t-il ? On est à Milan et presqu'aucun ne porte le maillot des glorieux clubs de la ville ? Non, mieux vaut un Spinesi de Castel di Sangro ou un Padovano de la Juventus. Quelques collectionneurs tentent même de négocier les paletots, mais ils perdent leur temps, ces pièces de choix n'ont pas de prix.









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant