On était au premier derby au Parc OL

le
0
On était au premier derby au Parc OL
On était au premier derby au Parc OL

Le nouvel écrin de l'OL accueillait son premier derby dimanche soir. Si les Verts n'étaient pas parvenus à gâcher la fête lors du dernier OL-ASSE à Gerland (3-0), ils sont repartis de Décines avec une nouvelle défaite dans les valises.

" Vaulx-en-Velin, La Soie. Terminus, tous les voyageurs descendent de voiture. " Les supporters de l'Olympique lyonnais suivent sans broncher les indications de la " voix du métro A " et accélèrent le pas pour grimper dans l'un des tramways menant directement au Parc OL. À l'intérieur de l'une de ces navettes, Jérémy, Jordan et Anthony, tous les trois vêtus d'un survêtement aux couleurs du Bayern Munich, de Chelsea ou de MU, qui recouvrent leurs maillots de l'OL, reviennent sur les matchs européens disputés ce dimanche après-midi : " J'étais devant Tottenham - City tout à l'heure, City s'est fait manger. / Oh vous avez vu comment Balotelli a nettoyé la lucarne ? / Griezmann et Gameiro, ils ont encore planté avec l'Atletico ! " Après avoir passé en revue les quatre grands championnats du Vieux Continent, les trois compères sont déposés quinze minutes plus tard au pied du " formidable outil " de Jean-Michel Aulas, qui s'apprête enfin à accueillir le premier derby de son histoire, dix mois après son inauguration. Une rencontre attendue par tous les supporters des Gones, qui balancent déjà pétards, fumigènes et chants anti-Stéphanois plus d'une heure et demi avant le coup d'envoi de cette 113e confrontation entre l'OL et l'ASSE.

Cyril Hamouma, J+1 et Umtiti remplaçant


Passés les quelques provocations et doigts d'honneur offerts aux forces de l'ordre, une centaine de membres du Kop Virage Nord, étroitement surveillés depuis l'hélicoptère survolant le Parc OL, pénètrent sur le gigantesque parvis de l'enceinte décinoise. Là, sur cette esplanade, quatre jeunes freestylers, installés sur une petite scène, régalent des supporters lyonnais venus se siffler quelques bières avant de prendre place en tribunes. Marc et son jeune fils, Matthias, préfèrent ne pas s'attarder devant ces jolis gestes techniques et foncent direction le Virage Sud, passant ainsi devant les portraits gigantesques de Grégory Coupet, Claudia Caçapa, Christophe Delmotte ou Karim Benzema, placardés tout autour de la structure du Parc Olympique lyonnais. Le père et son fils parviennent à regagner leur place quelques minutes avant l'annonce de la composition stéphanoise. Une composition peu ordinaire puisqu'on y retrouve le numéro 21 " Cyril Hamouma ", selon les dires du speaker…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant