On était au Lions avec les Frenchies Gunners

le
0
On était au Lions avec les Frenchies Gunners
On était au Lions avec les Frenchies Gunners

" À ce rythme-là, je ne vois pas comment ils vont tenir. " Ce commentaire entendu après dix minutes de jeu entre Arsenal et Monaco prend une tournure ironique au coup de sifflet final. Le " ils " qualifiant alors les Monégasques qui essuyaient des salves rouges.

La french branch des Gunners, réunie dans son repère du 13e arrondissement de Paris, The Lions*, est encore sereine à ce moment là. Les " Come on Arsenaaaal " résonnent dès le coup d'envoi et rapidement les " olé " taquins fusent même après une talonnade inspirée de Koscielny (oui oui). Vincent, président de l'association des supporters, évoque alors ses souvenirs, proches comme lointains : " J'étais à la parade après la victoire en CUP en 2014. L'émotion était exagérée, on avait l'impression qu'on était champions du monde ! Mais bon, c'était aussi à la mesure du soulagement de gagner enfin quelque chose. Mon premier match à l'Emirates, c'était un Arsenal-Tottenham où Robbie Keane rate un penalty. Que du bonheur donc ! "

En attendant, ce mercredi soir, ça applaudit sur les belles sorties de balle de Cazorla. Quand ce dernier se défait de plusieurs défenseurs à la 25e, les bons vieux " oooh Santi Cazorla " résonnent même au Lions. Aurélien, autre historique de l'association, évoquait plus tôt l'état d'esprit d'un supporter d'Arsenal face aux blessures : " C'est frustrant, parce que dès qu'on récupère tout le monde, on repart bien. Les pépins arrivent aussi souvent quand on est bien, et après on s'écroule, regardez Ramsey l'année dernière. On critique régulièrement nos "physios", mais en même temps, ils sont souvent recrutés par l'équipe d'Angleterre, donc ils doivent avoir quelque chose, non ? "
Club français ou pas, on s'en fout !
Les murs rayés rouge et blanc frémissent après un tir non cadré d'Alexis Sánchez. Vincent et Aurélien, qui représentent donc les 270 personnes de la communauté officielle Gunners en France, ont renouvelé leur confiance en Wenger avant le match. " Avec le nouveau contrat qu'il vient de signer, Arsène est encore là pour un bout de temps " explique le premier, quand le second reprend, plus pragmatique, " qui d'autre est sur le marché ? " Vincent ajoute tout de même en guise d'attachement au Français : " Le jeu est là, on aime la manière dont notre équipe évolue. Et, quoi qu'il arrive, le successeur sera comparé à l'incomparable après. Prenez Moyes avec Fergusson à Manchester United " Sur les écrans, Sánchez rate encore une occasion, mais Arsenal est serein, ses fans aussi. Cette soirée doit bien se passer. La coupure de faisceau quelques minutes plus tôt sur une échappée d'Özil a...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant