On était au derby du Riz

le
0
On était au derby du Riz
On était au derby du Riz

C'est le sobriquet plutôt singulier dont a été affublé le classique entre la Pro Vercelli et Novara, deux clubs rivaux qui évoluent en Serie B et dont les ultras ont même choisi de vivre cet antagonisme à travers le hockey sur patins.

On les appelait les "mondine", elles venaient de l'Italie entière pour trimer dans ces rizières qui tapissent cette partie de la plaine du Pô. Une récolte qui leur ramenait quelques lires, mais surtout du riz pour pouvoir nourrir toute la famille. Ces mêmes rizières furent inondées durant la première guerre d'indépendance en 1848 afin de stopper l'avancée de l'armée des Habsbourgs. Evidemment, tout est aujourd'hui mécanisé dans ce grenier à riz de l'Europe, néanmoins, cette culture reste le moteur économique de la région. Grâce à un Chinois débarqué de son pays avec ses graines, Vercelli a même donné naissance au "riso venere", sa couleur ébène en fait l'or noir de la "pianura padana". Verceil et Novare en français dans le texte, dont les frontières des provinces éponymes sont séparées par le Sesia, ce fleuve qui descend du Mont Rose pour se jeter dans le magistral Pô.


Un siècle d'histoire


L'eau n'est pas au menu des ultras de Novara venus se chauffer plusieurs heures avant le coup d'envoi, les chants s'enchainent et le plus répétitif est sans surprises "Vercellese pezzo di merda", "parce que de toute façon, même en jouant aux billes, on est rivaux", plante Gino, boisson au houblon à la main. Pas la peine d'aller feuilleter les bouquins d'histoire, vous y trouverez tout juste quelques chamailleries au moment où Vercelli est devenue chef-lieu de son propre département après avoir été chapeauté par Novara pendant plus d'un demi-siècle. Une rivalité quasi exclusivement sportive mais surtout séculaire. En effet, le premier affrontement entre les deux formations remonte à la saison 1912-13, victoires 6-0 et 4-0 pour la Pro qui remportait déjà son 5ème scudetto. Après le premier conflit mondial, ces deux clubs forment avec Casale et l'Alessandria le fameux quadrilatère piémontais, certificat d'excellence du Calcio. On parle de déplacements effectués à vélo, avec les locaux sur le pied de guerre et prêts à en découdre. Bref, une terre de foot et d'échauffourées. Une terre de traditions.

[A…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant