On était à Viktoria Köln – Union Berlin

le
0
On était à Viktoria Köln – Union Berlin
On était à Viktoria Köln – Union Berlin

Ce weekend à Cologne, il y avait deux manières de s'éclater : soit de manière virtuelle, en se rendant au Gamescom (grand salon international du jeu vidéo), soit de manière réelle, en allant voir Viktoria Köln contre Union Berlin en marge du 1er tour de la DFB-Pokal.

Viktoria Köln contre Union Berlin, match du 1er tour de Coupe entre un pensionnaire de quatrième division contre le club cher aux hipsters d'Allemagne et de Navarre. Une rencontre a priori facile pour le club de 2.Bundesliga. Néanmoins, les vrais, ceux qui ont parcouru les 600 kilomètres séparant la capitale de " Kölle " savent à quoi s'attendre. " Même si l'adversaire semble au premier abord plus faible, il faut qu'on fasse attention ", prévient Marcel, supporter de l'Union. " La Coupe, ce n'est vraiment pas notre truc. L'an dernier, on s'était déjà fait éliminer au 1er tour par Heidenheim, tout juste promu en 2ème division. Et les années d'avant, on a galéré au même stade contre des équipes de 3ème et 4ème divisions ". S'il faut avoir un minimum de respect pour l'adversaire, on ne se gêne tout de même pas pour lui envoyer une pique. En effet, le Viktoria Köln n'est clairement pas le club le plus populaire de Cologne. Son histoire, faite de faillites et de fusions, n'a pas vraiment aidé le club à se forger une solide identité. Au sein des structures amateurs de la ville, c'est plutôt le Fortuna Köln qui a la cote. Depuis sa refonte en 2010, le Viktoria est observé de loin. Surtout que, malgré les bons résultats (3ème de la Regionalliga West l'an dernier), la méthode est critiquée. " Au Viktoria, il y a un mécène qui s'appelle Franz-Josef Wernze. Il avait essayé de s'implanter au 1.FC Cologne il y a quelques années ", raconte Sebastian, fan du FC et pote de Marcel. " Ça n'a pas vraiment fonctionné, alors il a décidé de bouger au Viktoria. Rien que pour ça, on peut dire qu'il n'est pas vraiment fan du 1.FC Cologne. Tu ne changes pas d'équipe du jour au lendemain comme ça. Du coup, ici à Cologne, on sourit quand on évoque le nom du Viktoria ", conclut celui qui espère une victoire de l'Union aujourd'hui.


De la bière...sans alcool


Pour se rendre au stade, qui se trouve dans l'est de Cologne, il faut arpenter les chemins sinueux d'une petite forêt qui a grandi là, à l'ombre de l'autoroute et des immeubles. Après une dizaine de minutes de marche, le petit stade de 6000 places surgit des arbres. Deux tribunes s'y font face. Une assise. L'autre debout. Et c'est…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant