On était à… Paris FC – AS Monaco

le
0
On était à… Paris FC – AS Monaco
On était à… Paris FC – AS Monaco

Samedi dernier, en fin d'après-midi, le Paris Football Club recevait l'AS Monaco au stade Charléty dans le 13e arrondissement de Paris. Un match amical sans intérêt. Mais l'occasion pour certains Parisiens de ressortir du placard leur vieux maillot de l'ASM. Et de se ramener à Charléty la tête chargée de souvenirs.

" Il aurait fallu qu'on me casse une jambe pour m'empêcher de venir, et encore. " C'est un sacré, le Jérôme. À 46 ans, ce supporter de Monaco originaire du Var est venu voir jouer son club au stade Charléty. En famille : avec lui, son fils Jérémy, 17 ans, attifé d'un maillot de 2005 qu'il a acheté au stade Louis-II. Un " ÉVRA " floqué dans le dos. " C'était un Monaco-Auxerre, et pour la petite histoire, Évra a pris un carton rouge ce soir-là " lâche le petit gars, le visage barré d'un sourire. La petite famille en a des souvenirs de supporters. Avec sa femme Héléna, Jérôme passe en revue la saison 2003-2004. En chœur, ils énumèrent, comme un mantra : "8-3 contre la Corogne, Real Madrid en quarts et Chelsea en demies. " Et ne se font pas prier pour raconter leur déplacement au stade de Gelsenkirchen pour la finale de la Ligue des champions en 2004. " Je bosse dans une brasserie dans le 15e arrondissement de Paris et Pascal Praud était un de mes clients à l'époque, il m'avait gentiment refilé trois places pour la finale de la C1. Alors, on a pris la voiture à midi et on est arrivés pour le match, c'était incroyable ! " Le quadra l'assure : c'est son plus beau souvenir de supporter. Pourtant, c'en est aussi un douloureux. " On a pris 3-0 Mais si Giuly ne se blesse pas en début de match, c'est pas la même affaire ! " jure-t-il en tentant d'esquisser un sourire qui ne vient pas.





" Merci aux Russes "




Jérôme n'est pas le seul à être venu au stade Charléty avec ses souvenirs monégasques. À l'entrée du stade, Jean-François, 64 ans, parle du titre de 1978-1979, d'Alfred Vitalis et de Bernard Lacombe. "Mais bon, ça te parle pas à toi ! " balance-t-il à sa fille Alexandra, la vingtaine, qui porte un T-shirt rouge flanqué du logo du club et d'un " depuis 1924 ". Elle est venue pour voir jouer la nouvelle recrue El Shaarawi. " Oui bon lui " soupire Jean-François, l'air de s'en foutre royalement. " Bah si papa, il faut se mettre à la page du foot européen " sermonne-t-elle son père en chemise à fleurs et casquette de l'ASM vissée sur la tête. " Merci aux Russes " lâche quant à lui Julien, 39 ans et supporter depuis 1982. À demi-mots, le type avoue quand même être déçu par le " changement de cap effectué l'année dernière ". " On était sur une logique PSG avec l'arrivée de…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant