On était à NYCFC-Columbus Crew

le
0
On était à NYCFC-Columbus Crew
On était à NYCFC-Columbus Crew

Un stade de baseball mythique, Andrea Pirlo, une défense à trois, Patrick Vieira en coach, l'entrée de Frank Lampard, des milliers de casquettes Yankees et le toucher de David Villa. On était au dernier match de saison régulière du New York City FC.

Un dimanche comme un autre dans le Bronx. Avec pas mal de monde en plus. Devant le stade et ses piliers, des fans chantent à gorge déployée. Aux alentours du Yankee Stadium et de la sortie de métro du même nom se succèdent maillots, bonnets, casquettes aux couleurs de NYC FC. Le second club de foot de NY, le New York City FC, a le privilège de jouer au "nouveau" Yankee Stadium, reconstruit en 2006 un peu au nord-ouest de l'ancien.

À l'intérieur de l'enceinte, des photos en mémoire des Yankees, une énorme boutique aux couleurs du NYFC et de la mythique équipe de baseball, des stands de bouffe et de boissons, des télés partout, une sono à fond, un speaker, et bien sûr un énorme écran géant. La pelouse a une forme hybride, et le terrain est un peu loin, séparé des gradins par cette forme de demi-diamant. Comme si on avait forcé le terrain de foot à entrer dans celui de baseball, un peu comme quand votre petit neveu veut absolument faire entrer ce rectangle dans le trou en forme de triangle de son Playschool.

Villa le Yankee


Le stade est bien rempli, seul le dernier étage est fermé. Au moment où le match commence, la tribune de presse est à moitié pleine et une fanfare se fait entendre. Le programme du match à disposition des journalistes fait bien trente pages, les Yankees s'assoient sur le développement durable. Sur le terrain, NYCFC domine gentiment, même si l'équipe doit s'adapter à ce surprenant départ en 3-4-3, au lieu de son classique 4-3-3. Pirlo trottine au milieu de tout ça, Lampard commence sur le banc. Maxime Chanot, l'international luxembourgeois, est titulaire à la gauche de cette défense à trois.

Dans le public, parmi les 20 000 spectateurs présents, beaucoup portent des casquettes. Pas mal de NYC FC, énormément de New York Yankees. L'ambiance dans le stade fait un peu penser à une version américaine de celle que l'on peut voir, couleurs incluses, dans le nouveau stade de Manchester City. NY commence à doucement finir ses mouvements, et Villa joue clairement un cran au-dessus de la défense adverse. Sa mainmise sur le jeu se concrétise : c'est d'une de ses accélérations que vient le premier but de l'Équatorien Mendoza, juste avant la mi-temps.

Les portions de poulet rôti-frites défilent. Juste après la reprise, City continue d'appuyer. Sur un débordement côté…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant