On était à la finale de la Coupe de Norvège

le
0
On était à la finale de la Coupe de Norvège
On était à la finale de la Coupe de Norvège

Dimanche après-midi, Rosenborg a battu Sarpsborg à l'Ulleval pour s'octroyer la Coupe de Norvège. Un couronnement logique, célébré après un long week-end de fête et des litres de bière. Retour sur une tradition bien norvégienne.

Les habitants d'Oslo un peu snobs avaient prévenu : " Mieux vaut éviter le centre-ville ce week-end. Ça va être rempli de provinciaux ivres morts, qui hurlent et vomissent dans la rue. " Ce samedi de fin novembre, " la province ", à qui Oslo réserve un dédain amusé, s'est emparée de Karls Johan Gate, la principale artère commerçante de la capitale norvégienne. De la gare centrale toute proche, ils arrivent par centaines. De Sarpsborg et Trondheim précisément. La raison ? La finale de la Coupe de Norvège, qui doit se dérouler le lendemain et qui oppose cette année le Sarpsborg 08 FF à Rosenborg. Le trophée est le plus ancien du football norvégien et aussi le plus prestigieux. Une particularité locale. En effetl même si c'est le vainqueur du championnat qui accède aux tours préliminaires de la Ligue des champions, c'est bien le gagnant de la Coupe qui est toujours considéré comme champion de Norvège. Du coup chaque année, à la fin novembre, les supporters des deux équipes finalistes débarquent à la capitale et s'enivrent dans ses rues pour un week-end où tout est permis.

Bière à 8 balles et pipi de travers


Sur Youngstorget, une des places les plus importantes de la night osloïte, une énorme tente blanche a été dressée. Vers 18 heures, des hommes et des femmes tout en bleu et blanc y entrent par centaines. Ils viennent de Sarpsborg, une ville située à une heure de route de la capitale vers le sud-est et la frontière suédoise. Pour la première fois depuis les années 50, le club de la ville est en finale. 10 000 de ses habitants, soit presque 1/5 de la population, ont fait le déplacement. Thomas est de ceux-là, cet employé municipal ne pouvait pas louper la fête, même s'il a dû laisser ses deux enfants à la maison : " Au stade, à Sarpsborg, on doit être 2000 par match ! La, on est plus rien que dans la tente. Et demain, on sera 10 000 au stade. La finale de la Coupe de Norvège, c'est une super fête, tous les ans, les villes finalistes viennent à Oslo. Je peux te dire qu'il n'y a plus une place dans les hôtels, tous sont complets. C'est un week-end spécial, une grande tradition en Norvège, c'est vraiment génial. "

Il y a de tout, des couples, des personnes âgées, des jeunes filles en fleurs. Certains portent des jeans bien taillés, des vestes et des boots qui ne…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant