On était à l'école de football de Pauleta à Amiens

le
0
On était à l'école de football de Pauleta à Amiens
On était à l'école de football de Pauleta à Amiens

L'intitulé semble incroyable, mais Pedro Miguel Pauleta a bel et bien ouvert une école de football à son nom à Amiens, en Picardie. Depuis la rentrée, ses élèves se pressent pour y recevoir une aide aux devoirs, avant de filer s'entraîner. Avec en bonus, l'Aigle des Açores qui déploie parfois ses ailes jusqu'à Amiens pour jeter un œil à son édifice.

Dans la cour de récréation, un gamin d'une dizaine d'années un peu plus grand que les autres profite de son gabarit pour éliminer les défenseurs. Après un ou deux crochets un peu trop appuyés, et surtout quelques bons coups d'épaule, il se présente seul face à un but constitué de deux manteaux, et bourrine sa balle en mousse. Fier comme un paon, il s'en va célébrer son but, mais l'institutrice en a assez vu. En un coup de sifflet, elle lui indique la fin du match et le fait rentrer dans le rang. Il est 17h30 au centre scolaire La Providence d'Amiens – "La Pro'" pour les intimes –, et le buteur est invité à retourner en cours. Une fois les lieux vidés des derniers élèves, Dario Moreira sort de l'immense bâtiment pour rejoindre Benoît et Gaëtan, deux de ses coachs, avec qui il discute brièvement de l'entraînement à venir : " Aujourd'hui, c'est jeu, ok ? Mais on verra ça plus tard, pour l'instant on les laisse travailler. " Un demi-tour plus tard, Dario entre à nouveau dans La Pro' et se faufile sans hésiter parmi les innombrables couloirs. C'est que La Providence est une sacrée boutique. École maternelle, primaire, collège, lycée, le tout logé dans un gigantesque édifice au sud de la ville, où Emmanuel Macron a étudié et rencontré sa future épouse. Et depuis septembre, c'est là que Pedro Miguel Pauleta a ouvert son école de football, la deuxième après celle fondée en 2004 chez lui aux Açores. La légende du PSG qui ouvre une école de foot à son nom à Amiens, en Picardie, le postulat semble improbable. Et pourtant, depuis la rentrée, soixante-sept élèves ont rejoint les rangs.

Pauleta l'inconnu


Les gamins sont jeunes, et certains étaient à peine nés quand Pauleta flambait en Ligue 1. Mais Malo, gardien de but de onze ans, jure que le Portugais n'a aucun secret pour lui : " Oui, je le connaissais. J'ai même un maillot de lui au PSG dans ma chambre. " Benoît,

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant