«On est loin de la guerre scolaire»

le
0
INTERVIEW - Alors que Vincent Peillon est accusé de raviver les tensions entre l'école publique et privée en mettant en garde contre l'organisation de débats sur le mariage gay à l'école, Claude Lelièvre, historien de l'éducation, analyse les tensions actuelles.

LE FIGARO.- Historiquement, à quoi le terme «guerre scolaire» fait-il référence?

Claude LELIEVRE.- Le premier épisode marquant, ce sont les lois Ferry en 1881-1882 lors de la lutte pour l'existence d'un enseignement laïc dans les établissements publics. L'Eglise riposte et lance une «guerre des manuels» en 1883, une guerre institutionnelle pour revoir le contenu d'ouvrages des écoles publiques, notamment des manuels sur l'éducation civique ou la morale. En 1904, la loi Combes interdit aux congrégations d'enseigner, ce qui porte un coup rude aux écoles catholiques. L'église lance alors une deuxième «guerre des manuels».

Sous de Gaulle, la loi Debré de 1...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant