On est allé voir à quoi ressemblait Consolat

le
0
On est allé voir à quoi ressemblait Consolat
On est allé voir à quoi ressemblait Consolat

Le petit club des quartiers nord de Marseille commence à faire parler de lui, prenant de plus en plus ses aises sur le podium de National. De quoi créer une alternative à l'OM dans la ville ?

C'était un petit plaisir des Parisiens. Ceux qui ne se retrouvaient plus dans le nouveau PSG pouvaient toujours aller s'encanailler en tribunes dans les divisions inférieures avec Créteil, le Red Star ou encore le Paris FC. Dans le football vrai, comme on dit. Le phénomène observé depuis quelques années est en train de faire des émules à Marseille. Si la gestion Labrune exaspère un grand nombre de Phocéens, aujourd'hui résignés, il y a désormais de quoi vibrer avec Consolat, le club des quartiers nord, en National depuis deux ans. L'occasion était belle, avec la réception de Chambly la semaine dernière, d'aller voir ce que ça donne.

Fabrice Apruzesse : " À Consolat, ce sont plus des supporters que des fans"

Kebabs et selfies avec René Malleville


Pour cela, il faut se rendre à l'extrémité de la ville, bien au nord. "Après le rond-point des kalachnikovs, vous passez tout droit entre les tours où ça deale et c'est là", comme l'avait un jour décrit en plaisantant le truculent président du club, Jean-Luc Mingallon, à son homologue de Moulins qui venait aux renseignements avant un déplacement en Coupe de France. Si, évidemment, le cliché ne se vérifie pas, le stade de la Martine reste bien perché. Juste à côté de l'autoroute qui mène à Aix, avec une seule tribune au béton glacé. Le seul avantage géographique, c'est la proximité avec Saint-Antoine, véritable Mecque des kebabs dans le Sud-Est de la France. Contre Chambly, il y a plus de monde qu'à l'accoutumée : ils sont près de 400. On y trouve de tout : des jeunes du quartier, la troupe derrière le mouvement "Bielsa no se va", des arbitres de petites divisions et même René Malleville. Le supporter inconditionnel de l'OM traîne sa chevelure mythique à tous les matchs. Du coup, on trouve aussi en tribunes des fans qui avalent des kilomètres plus pour prendre un selfie avec lui que pour regarder le match. Niveau ambiance, c'est donc plutôt calme et bon enfant. Pas plus mal, remarque, pour tordre le coup aux idées reçues sur l'accueil coupe-gorge.

Gigliotti et le derby de Milan


Le piège, qui fait que Consolat, plus petit budget de la division, est…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant