On en retient quoi de cette phase de poules ?

le
0

C'est fini. Après douze jours de matchs, la phase de poules de ce Mondial féminin a rendu son verdict. Les favorites sont toujours présentes et quelques équipes surprises se sont collées à elles. On fait le bilan.

Groupe A


Kadeisha Buchanan

Le groupe A aura accouché d'une bataille serrée pour les huitièmes. Hôtes de cette World Cup, les Canadiennes se sont adjugées la première place de la poule avec seulement deux petits buts en trois rencontres. Après une victoire inaugurale assez ric-rac contre la Chine, grâce à un penalty dans le temps additionnel, le Canada s'est contenté de gérer avec deux petits nuls. Mention bien pour une Chine et une Hollande - parmi les meilleurs troisièmes - qualifiées avec le même bilan comptable. Une chose est sûre pour ces équipes en panne d'inspiration devant les cages : il faudra scorer pour espérer durer ! Enfin, on remercie Tony Readings, le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande pour la déclaration la plus inutile du tournoi : "si vous n'êtes pas capables de marquer plus de buts que votre adversaire, vous ne pouvez pas prendre les trois points." Bilan des All White : deux matchs nuls, une dernière place et un retour à la maison.

Classement

1. Canada 5 points (Q)
2. Chine 4 points (Q)
3. Pays-Bas 4 points (Q)
4. Nouvelle-Zélande 2 points

Groupe B


Lena Lotzen

L'Allemagne, première au classement FIFA et la Norvège n'avaient que peu de soucis à se faire face à la Thaïlande et la Côte d'Ivoire, petits poucets du tournoi. Résultat ? Une boucherie sans nom pour des orgies de buts par-ci, par là. Un 10-0 des Teutonnes contre les Africaines ou encore quatre buts de la Norvège dans la musette des Asiatiques. Un constat s'affiche néanmoins : cette Allemagne n'a rien à envier à son homologue masculin. Ici les "bomber" sont aussi légion. De Celia Sasic, auteure de trois buts, à Anja Mittag actuelle meilleure…











Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant