On en parle

le
0
Alors que des rumeurs (démenties) laissent entendre que l'américain Verizon Communications envisage de racheter les parts de Vodafone (45%) dans leur coentreprise Verizon Wireless, plusieurs actionnaires, contactés par l'agence Reuters, s'inquiètent du prix proposé pour cette transaction. Au lieu des 100 milliards de dollars, payé moitié en numéraire, moitié en titres, ils réclament la bagatelle de 120 à 135 milliards. ?Sans vouloir être trop brutal, il ne restera pas grand chose à Vodafone si la participation dans Verizon Wireless n'existe plus?, confie Ralph Brook-Fox. ?Je crois que l'hypothèse d'une fusion ou d'une OPA globale pourrait en définitive être la solution la plus acceptable, encore que ce ne soit pas une priorité des discussions à l'heure actuelle .?
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant