On en parle

le
0
(lerevenu.com) - Par crainte d'une interdiction d'exercer que pourrait bientôt lui infliger l'autorité de tutelle des banques espagnoles, Alfredo Saenz, 70 ans, président exécutif du Banco Santander a préféré prendre les devants et démissionner. Les faits incriminés remontent à de fausses déclarations que le banquier aurait faites dans les années quatre-vingt-dix, quand il dirigeait le Banesto. Ce banquier espagnol de renom a aidé le propriétaire du Banco Santander, Emilio Botin, à transformer cet établissement régional en un grand groupe bancaire international, présent aussi bien en Amérique latine qu'aux États-Unis ou en Pologne. Alfredo Saenz, qui a perçu, en 2012, une rémunération de 8,2 millions d'euros, en baisse de 29%, devrait quitter son poste avec un régime de retraite à prestations définies d'un montant de 88 millions d'euros.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant