"On dit aux gamins : "Entre Stamford Bridge et la Syrie, tu choisis quoi ?""

le
0
"On dit aux gamins : "Entre Stamford Bridge et la Syrie, tu choisis quoi ?""
"On dit aux gamins : "Entre Stamford Bridge et la Syrie, tu choisis quoi ?""

Le docteur Shamender Talwar est le cofondateur du TUFF FC. Un club londonien que l'on surnomme désormais l'équipe "anti-Daech". Voici pourquoi…

Pour commencer, c'est quoi le TUFF FC ? L'anagramme pour The Unity of Faiths Foundation Football Club. Et "Tough", ça veut aussi dire "difficile" en anglais, car notre objectif final l'est. En gros, on aide des jeunes et on souhaite les "dé-radicaliser" par le football.
Comment vous faites ça ? On les suit au jour le jour. On leur redonne des objectifs et des bases. Le rôle de TUFF, c'est de fournir un terrain, des équipements, des encadrements, des entraîneurs adaptés. Pour que les jeunes dont on s'occupe pensent qu'on croit vraiment en eux. En retour, ils ont vraiment confiance en nous. Ils sont de plus en plus à venir chez nous, et ça réduit le risque de radicalisation, de traîner dans les rues et d'avoir des chances de mal tourner. On leur donne envie d'être anglais à travers le foot. On va trouver des jeunes défavorisés qui ne connaissent pas vraiment leur identité. Certains sont d'origine pakistanaise, somalienne, israélienne, polonaise, et on leur dit : "Ta culture est celle que tu veux. Mais ton identité est britannique." On construit une famille en fait, les jeunes nous font confiance et nous parlent ouvertement. Quand ils ont des doutes, on discute beaucoup avec eux. J'ai l'habitude de leur dire ça : "Si tu as les portes de la Syrie qui s'ouvrent à toi, ou bien les portes de Stamford Bridge, avec Mourinho qui t'attend… Lesquelles tu choisis ?" Et forcément, ils choisissent le foot. On discute beaucoup avec eux, avec leur famille.
Vous avez suivi ce qui s'est passé à Paris ? Oui, et ça confirme le fait qu'on veut aussi faire ça en France. Coïncidence malheureuse : juste deux jours avant les attentats de Paris, j'ai été contacté par un Français qui voulait créer une TUFF à Paris. Car c'est un problème international. En Inde, en Australie, en Espagne, c'est aussi un problème. On a d'ailleurs créé une autre association, Football For Unity, pour s'étendre à l'international. Avec ce petit programme, on peut faire de grandes choses. Si on se bat contre l'État islamique, ils répondront de la même manière. Mais si on rééduque les jeunes, qu'on leur fait comprendre que la France est leur maison, on peut y…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant