«On déguise les petites filles en friandises sexuelles»

le
0
INTERVIEW - Chantal Jouanno, sénatrice, auteur du rapport « Contre l'hypersexualisation, un nouveau combat pour l'égalité», s'inquiète du phénomène de la banalisation de la pornographie.

Votre rapport est très alarmiste et sans concession. Quel est, à vos yeux, l'enjeu le plus important de l'hypersexualisation des filles?

Ce phénomène a un véritable enjeu sociétal. Car au-delà des petites filles, c'est l'ensemble de la société qui est hypersexualisée. La banalisation de la pornographie est tellement insidieuse qu'on ne sait même plus la voir, encore moins s'en choquer, or c'est très choquant. Aujourd'hui, les enfants construisent leur identité sur une régression de l'égalité homme-femme, sur le retour des stéréotypes qui se glissent dans les clips, les jouets, les émissions de téléréalité. Le danger est individuel mais aussi collectif: celui de voir naître une génération qui aura intégré dès le plus jeune âge, non par éducation mais par défaut, l'inégalité des sexes. Nous avons, en tant que parents et élus politiques, une grande responsabilité.

Vos propositions sont radicales, comme l'interdiction des concours de beauté pour les moins...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant