«On assiste à l'éveil des Russes à leur propre destin»

le
0
INTERVIEW - Chargé de conférences au Centre d'analyses des menaces criminelles à Paris-II, Arnaud Kalika est l'auteur de «L'Empire aliéné. Le système du pouvoir russe», (CNRS Éditions, 2008). Il revient sur les manifestations qui ébranlent le système Poutine en Russie.

LE FIGARO. - Que traduisent les manifestations d'une ampleur inédite en Russie?

Arnaud KALIKA. - En annonçant en septembre qu'ils allaient s'échanger les postes, Poutine et Medvedev ont clairement montré aux électeurs qu'ils les prenaient pour des crétins. Et ce, depuis le début. Or, le fait électoral, si imparfait et frauduleux soit-il, change la donne. On n'est plus dans une tradition dynastique de transmission du pouvoir comme on l'a vu entre Eltsine et Poutine, puis entre Poutine et Medvedev. Le cap est franchi. On assiste à l'éveil des Russes à leur propre destin.

On a observé ces dernières semaines des nominations en pagaille au sommet de l'État. Que signifie cette agitation?

Pour éviter que son équipe ne se fissure de l'intérieur, Poutine monte une cellule de combat. Il ressort les fidèles comme Sergueï Ivanov, un ancien du KGB, nommé chef de l'administration présidentielle, ou Sergueï Narychkine, placé à la tête de la Douma. Quant à Vladislav Sourkov, son

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant