On a vu Chelsea-PSG dans un pub à Marseille

le
0
On a vu Chelsea-PSG dans un pub à Marseille
On a vu Chelsea-PSG dans un pub à Marseille

Si les Marseillais aiment rappeler qu'ils sont "à jamais les premiers", ils aimeraient bien également rester les seuls en France à avoir gagné la C1. Comment ont-ils donc vécu la qualification parisienne ?

Pour la troisième année d'affilée, Chelsea-PSG est au programme en Ligue des champions. Pour les fans des deux équipes, il y a une histoire à entretenir. Pour les autres, l'indigestion n'est logiquement pas bien loin. Est-ce le cas à Marseille ? Dans la cité phocéenne, un match de Paris n'est jamais vraiment anodin. Le PSG, même s'il est désormais dans une autre galaxie, au fond, c'est toujours un peu l'ennemi intime, avec un maillot qui rappelle les tribunes Auteuil et Boulogne. Et puis il y a ce titre honorifique de "seule équipe à avoir gagné la Ligue des champions en France" à préserver. Pour en avoir le cœur net, direction le Red Lion. Un pub avec une terrasse tout en longueur placée juste en face des plages, l'équivalent à lui tout seul de la rue de la soif de bien des villes. C'est ici que Demba Ba "avait sauvé la saison" de supporters de l'OM bien bruyants il y a deux ans.

Déçus de Michel vs étudiants d'école de commerce


Mais ce mercredi, la donne a changé. Il y a bien des supporters marseillais, des habitués du lieu pour chanter à la gloire des couleurs bleu et blanc, mais le comptoir n'est plus bondé. L'assistance est loin d'être excitée. Logique, elle s'est pointée deux à trois heures plus tôt. « Je suis plus resté pour discuter avec mes potes que pour suivre le match de Paris »Marc, supporter de l'OM C'est que la bande à Michel disputait un match en retard à 18h30 sur la pelouse du Gazélec Ajaccio. Un nouveau nul 1-1 (le cinquième sur les sept derniers matchs) qui a désespéré la clientèle. "Au moins, l'avantage de le voir au bar, c'est de ne pas avoir le son quand notre entraîneur explique à la fin que c'est à cause de la pelouse si on ne gagne pas", essaie de positiver Marc, qui est resté "plus pour discuter avec ses potes que pour suivre le match de Paris".

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant