On a testé pour vous le football gaélique

le
0
On a testé pour vous le football gaélique
On a testé pour vous le football gaélique

À la croisée du football et d'une myriade d'autres sports collectifs, le football gaélique est le sport le plus populaire d'Irlande et prospère rapidement en France. Physique, ludique et plutôt tactique, ce sport cousin du football a de quoi séduire. À condition bien évidemment d'avoir l'esprit assez ouvert.

Ils arrivent au compte-gouttes sur le terrain de rugby synthétique de l'ASPTT Pantin, à Fort d'Aubervilliers. Certains ont les maillots du club, d'autres non. Certains parlent français, d'autres le baragouinent. " Au Paris Gaels GAA, il y a 40% d'Irlandais pendant la saison ", explique Maël, qui a commencé le football gaélique il y a déjà trois ans. Logique : en Irlande, le football gaélique est le sport le plus suivi et le plus pratiqué, devant le football, mais surtout devant le rugby. Ici, à Paris, cela fait déjà 20 ans que le club existe et ne cesse de grandir. 40 garçons, une quinzaine de filles et deux entraînements par semaine font du Paris Gaels GAA l'un des clubs les plus importants de France. Pourtant, l'équipe n'en est pas moins accueillante. " On a beaucoup de nouveaux chaque année, et tout le monde s'y fait assez rapidement. L'ambiance est bonne, ce n'est pas trop prise de tête ", poursuit Maël, qui se veut volontairement rassurant. À l'échauffement, tout le monde en prend pour son grade dans un lexique qui semble bien éloigné de celui des petits ponts, virgules et autres. " Peut-être que tu vas réussir tes pick-up aujourd'hui ? ", lance un joueur à un autre, avant que ce dernier ne réponde : " Peut-être que tu vas faire une passe correcte aussi... " Si ce charabia est dépaysant les premières minutes, il devient tout naturel dès la fin du premier entraînement.

Toe-tap et buts en H


Les ballons volent par dizaines au-dessus des têtes, et les entraîneurs du jour ont bien du mal à réunir la joyeuse troupe pour les premiers échauffements. À quelques mètres de là, Maël prend le temps d'expliquer les règles à qui veut bien les entendre. " Au football gaélique, tu peux jouer à la main comme au pied. Le but est de remonter le terrain pour aller marquer dans les buts adverses. " Jusque-là, pas de piège. " Tu peux remonter le terrain balle à la main. Mais, tous les quatre pas, il faut faire une action de jeu. Tu as le choix entre un dribble – tu fais rebondir la balle par terre comme au basket – et le toe-tap – tu fais un petit jongle et reprend la balle à la main. " À côté, Pierre illustre les propos de Maël, revoyant par la même occasion ses basiques. " Bien sûr, tu peux faire des passes. Soit à la main – il faut boxer le ballon de ton poing pendant qu'il…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant