On a testé les travaux d'approche

le
0
Les cours de bricolage sont si courus qu'ils font aussi office de lieu de rencontre. Démonstration.

Autrefois les plus malignes allaient draguer au rayon bricolage du BHV pour éviter la concurrence, dénicher une bonne âme pour fixer le rideau de douche, et plus si affinités. Puis le BHV a opportunément lancé des cours de bricolage ouverts à ces dames qui, depuis, n'ont plus d'excuse pour demander de l'aide. Heureusement, tous les hommes ne sont pas des as de la perceuse-visseuse. Eux aussi se retrouvent perplexes devant une mèche à béton avec une pointe en carbure de tungstène.

Comment impressionner la nouvelle voisine si l'on ne sait pas planter un clou? «Vouloir prendre les choses en main, ça fait déjà un point commun», sourit Héloïse Dion, fondatrice des Pasta Party, qui fait se rencontrer des célibataires autour d'un bon repas. Consciente qu'apprendre à bricoler en groupe peut aussi faciliter les travaux d'approche, elle a lancé, mercredi soir, son premier «Clou de foudre». Un atelier pour mixer flirt et bricolage. Une douzaine de célibataires se sont retr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant