On a retrouvé le meilleur buteur de l'année 2011

le
0
On a retrouvé le meilleur buteur de l'année 2011
On a retrouvé le meilleur buteur de l'année 2011

Une tête à faire pâlir Marco de Tropojë dans Taken, et des pieds qui n'ont rien à envier aux attaquants de Ligue 1. Aleksander Cekulajevs, c'est le mec qui a marqué plus de buts en championnat que Messi et Cristiano Ronaldo. Du moins, sur l'année civile 2011 : dans son club de Narva, en Estonie, le gars a claqué 46 buts en 36 journées. Sans pression.

Sur l'année civile 2011, Cristiano Ronaldo a planté 43 buts en Liga. Lionel Messi, pour le coup, était plutôt loin derrière, avec 31 pions. De quoi truster, comme d'habitude, les deux premières du podium ? Non. Car en 2011, un certain Aleksander Cekulajevs avait décidé de déloger les deux monstres du football européen, en inscrivant la bagatelle 46 buts en championnat d'Estonie, du 1er janvier au 31 décembre 2011. Bon, certes, c'est l'Estonie. Mais quand même, la performance méritait d'être soulignée. Et méritait bien aussi une petite interview, tiens.`

Salut Aleksandr. Alors, ça fait quoi de se dire qu'en 2011, tu as marqué plus de buts que Cristiano Ronaldo et Messi ? Sincèrement, je le vis tranquillement, même quatre ans après (rires). Ce n'est pas quelque chose dont je me vante, même si je suis fier de cette performance. Mais on ne peut pas me comparer à un joueur comme Messi... Messi, c'est un génie du football.

46 pions en une année, tu étais dans une sacrée forme... Oui, c'est clair. J'étais vraiment en forme et les résultats parlent d'eux-mêmes. Il y a des matchs où j'ai marqué cinq buts, il y en a même un où j'en ai mis six (contre l'Ajax Lasnamäe, le 13 août 2011, ndlr). D'ailleurs, ce jour-là, l'équipe adverse était vraiment faible et j'étais plutôt contrarié de ne pas avoir marqué plus de buts (rires). Au mois de septembre, j'avais marqué 11 buts en quatre matchs, c'était incroyable. Et puis, les buts apportent de la joie, on ne peut pas se lasser d'en marquer !

En Estonie, il n'y avait pas beaucoup d'enfants avec des maillots, et encore moins avec mon nom floqué dans le dos !
Arrêtons-nous sur cette folle année 2011. En marquant autant, tu devais être une superstar en Estonie, non ? C'est vrai que j'ai battu le record de buts dans le championnat estonien. Mais je n'étais pas une star, je faisais juste mon travail. Même si j'étais connu parce que j'avais notamment remporté le titre de meilleur buteur, en Estonie, le football n'est pas aussi populaire qu'en France, en Allemagne ou en Angleterre. Il n'y avait pas beaucoup d'enfants avec des maillots, et encore moins avec mon nom floqué dans le dos (rires).

[DIV…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant