On a lu "Comment ils nous ont volé le football"

le
0
On a lu "Comment ils nous ont volé le football"
On a lu "Comment ils nous ont volé le football"

Il y a deux ans, François Ruffin, réalisateur de Merci Patron publiait avec Antoine Dumini, Comment ils nous ont volé le football ?, sorte de préambule footballistique au mouvement Nuit Debout.

On a lu " Zéro pointé "
Nuit Debout. Depuis le 31 mars dernier une partie de la France rêve d'un destin espagnol à la Podemos. Paris, place de la République, aux premières loges impossible de louper et de ne pas entendre François Ruffin, le réalisateur du documentaire "Merci Patron", sur les écrans depuis le mercredi 24 février 2016, et fondateur du journal Fakir, le "journal fâché avec tout le monde". Il y a tout juste deux ans (en avril 2014), un petit livre, publié aux éditions du même nom que le journal et coécrit par François Ruffin et Antoine Dumini, annonçait secrètement ce mouvement citoyen en décryptant la relation entre ballon rond et pognon : Comment ils nous ont volé le football ? On vous explique ici pourquoi.

Un retour en 126 pages sur l'évolution du sport roi depuis 50 ans, des enjeux géopolitiques de la guerre froide à la mondialisation. Une analyse décennie par décennie pour découvrir et comprendre comment et pourquoi le football est ce qu'il est aujourd'hui. Un livre sur le passé pour mieux comprendre le présent et anticiper ce que pourrait être l'avenir du football. Peu de place pour le rêve et un constant glaçant : " Que s'est-il passé alors ? C'est le même jeu, un ballon, deux équipes, quatre poteaux, et voilà que ce sport du pauvre brasse des milliards, s'exporte comme un produit, devient la vitrine triomphante, clinquante, écœurante du capital. Que s'est-il passé alors ? Rien, en fait. Juste que l'argent a envahi toute la société, lentement depuis trente ans, et que le football en est le miroir grossissant."

Mondial pipé sur fond de Guerre froide


Vous ne savez pas comment l'Angleterre a gagné son seul trophée lors de la coupe du monde 1966, organisée sur ses terres ? C'est plus simple quand la géopolitique fixe les règles du jeu : "On assiste, pour de bon, cet été-là, à un affrontement géopolitique entre le Nord et les pays du Sud et de l'Est. Comment ? Dès les qualifications, déjà, les dés semblent pipés : dix places sont réservées aux équipes européennes. Une seule aux continents Afrique-Asie-Océanie. Du coup, les quinze pays africains boycottent l'épreuve. Reste le plus dur : éliminer les meilleurs, les sud- Américains.…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant