On a fait le bilan, calmement, avec les Neg' Marrons

le
0
On a fait le bilan, calmement, avec les Neg' Marrons
On a fait le bilan, calmement, avec les Neg' Marrons

On ne pouvait pas finir 2015 sans se poser calmement, pour se remémorer chaque instant ou presque de l'actu foot. Qui d'autre que Ben-J, supporter parisien et caution football du tandem des Neg'Marrons, pour décrypter avec nous les grands dossiers de l'année, des départs en retraite de légendes à l'affaire Valbuena-Benzema en passant par la CAN ou les attentats.

Comme ça, de but en blanc, si je dis 2015 en football, quel est le premier truc qui vous vient à l'esprit ? Etant Parisien de coeur, je dirai que jusqu'ici, tout va bien. On est sans surprise en tête du championnat à la trêve. Pour la L1, on est largement au dessus. Maintenant, j'espère seulement qu'on va pouvoir montrer en C1 que le club s'inscrit parmi les grands d'Europe et du monde.

Ça semble loin aujourd'hui, mais l'an dernier à pareille époque, l'OM et l'OL étaient devant le PSG. Ça fait un peu penser à l'hégémonie lyonnaise des années 2000... La situation à laquelle on assiste aujourd'hui est quand même plutôt liée aux difficultés que vivent Lyon ou Marseille, plus qu'à la suprématie du PSG. Ces grosses équipes ont du mal à avoir des effectifs à la hauteur et la preuve, plein de petits, enfin petits entre guillemets, comme Angers ou Nice, créent la surprise, avec de la jeunesse, du dynamisme. Après, il reste toujours Monaco, fidèle au rendez-vous, mais ils ont aussi les moyens de leurs ambitions...

Si on remonte le temps chronologiquement, l'année avait débuté par le départ de Steven Gerrard de Liverpool, annoncé dès le 2 janvier. Plus tard dans l'année, il y a eu ceux de Xavi du Barça, de Pirlo de la Juve ou Casillas du Real. Ces personnages, au vu de leur trajectoire, méritent-ils une chanson ? Oui, quand même. Ce sont des monuments, des joueurs qui ont marqué leur époque, des tauliers, des valeurs sûres (NDLR, Valeur sûre, nom de leur prochain album prévu pour avril 2016). De ces quatre-là, c'est Pirlo que je préfère. Gerrard aussi. Pour moi, autant en club qu'en sélection, ces mecs sont toujours présents dans les grands rendez-vous, ont toujours représenté les couleurs dignement. Aujourd'hui, on reproche à des joueurs d'être bon soit en sélection, soit en club. Eux ont été très souvent constants. Et quelles carrières... On leur tire notre chapeau.
Youtube
Si on poursuit sur les individualités, le 17 janvier, Cristiano Ronaldo remporte son 3e Ballon d'or. Cette année, qui le mérite ? Neymar. Par rapport à ce que j'ai vu pendant l'absence de Messi et ce qu'il apporte, je pense qu'il pourrait l'avoir. Quant à…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant