On a discuté avec le sosie péruvien de Zlatan

le
0
On a discuté avec le sosie péruvien de Zlatan
On a discuté avec le sosie péruvien de Zlatan

Comme le Suédois, le Péruvien José Carlos Fernández Piedra est attaquant, grand, mastoc, a les cheveux longs et un mental de gagnant. L'ancien international préface ce match retour à domicile qui met son pays en ébullition (0-0 à l'aller). L'occasion de parler de son surnom, de ses quatorze clubs et de la suspension du capitaine péruvien pour dopage avant le barrage.

Bonjour José Carlos. Bon, j'imagine que c'est la folie actuellement au Pérou ?
Oui, il y a énormément de pression. Tout le peuple péruvien suit avec beaucoup d'assiduité tout ce qui se passe autour de la sélection en espérant qu'on fasse notre retour en Coupe du monde. La dernière fois c'était en 1982, en Espagne. On attend avec impatience ce barrage.

Vidéo

Comment expliques-tu le fait que vous ayez attendu aussi longtemps pour vous qualifier ?
C'est difficile à dire. Je crois que le foot péruvien, et donc la sélection, récolte aujourd'hui les fruits de l'énorme travail qui a été entrepris depuis quelques années. Ici, le football s'est enfin professionnalisé, que ce soit au niveau de la formation des jeunes, mais aussi de l'encadrement des seniors. C'est le cas également de la sélection.

Toi aussi, tu as joué pour l'équipe nationale.
Oui, j'ai porté à six reprises le maillot de la Blanquirroja entre 2010 et 2012.

La Nouvelle-Zélande et le Pérou se neutralisent

Tu fais des débuts tonitruants en marquant deux buts contre le Canada, puis, trois jours plus tard, contre la Jamaïque. Comment expliques-tu le fait que tu n'ais pas été repris

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant