On a déjà bien poncé FIFA 16

le
0
On a déjà bien poncé FIFA 16
On a déjà bien poncé FIFA 16

Ça y est, FIFA 16 est sorti. On n'avait évidemment pas attendu ce jeudi 24 septembre pour y jouer, grâce à EA Access et les dix heures de test, rapidement avalées. Premières impressions.

  • Alors, ça change vraiment ?


    Soyons francs, d'entrée. Non, au premier abord, si vous allumez un FIFA 15 ou un FIFA 16, vous ne verrez pas au premier coup d'œil de grande(s) différence(s). Les graphismes avaient déjà été poussés très haut sur la version 15, et la 16 est dans la même lignée. C'est beau, très beau même, des supporters aux joueurs en passant par la pelouse. De là à y voir uniquement une mise à jour de FIFA 15 ? Non plus. Car après quelques matchs, on ressent bien les changements de ce FIFA 16. Et ceux-ci, à défaut d'être graphiques, se situent essentiellement au niveau de la jouabilité, du placement des joueurs et de la construction des actions.

  • La prise en mains, fastoche ?


    Pas autant que ça. Évidemment, les mordus de FIFA auront déjà leurs automatismes. Les boutons restent les mêmes, donc lorsque l'on sait jouer à FIFA 13, 14 ou 15, on sait jouer à FIFA 16. On ne retombe pas dans la case novice à la sortie de ce nouvel opus, loin de là. Néanmoins, il va falloir un petit temps d'adaptation avant de parfaitement maîtriser ses joueurs. Le premier gros changement visible et notable : les passes. Pour ceux qui jouent en manuel, pas de véritable changement, mais pour ceux habitués à jouer en réglages assistés, les passes connaissent une vraie évolution. Il n'est en effet pas rare d'envoyer une passe directement en touche, ou de tenter de servir un coéquipier et que celui-ci se fasse devancer par un défenseur venu intervenir par derrière. Il faut donc appuyer beaucoup plus ses passes, au risque de se les faire toujours intercepter. Et forcément, pour construire une action, c'est plus pratique de réussir deux passes de suite.

  • Les systèmes de défense ont-ils évolué ?


    Oui. Clairement. Le système de défense devient beaucoup plus "manuel". Depuis l'instauration de la défense tactique, il suffisait parfois de contenir l'attaquant adverse et de faire venir un deuxième défenseur au pressing pour lui prendre le ballon. Ça, c'est fini. Désormais, maintenir le bouton "pression" appuyé ne suffit plus à chiper un ballon. Il faut à présent mettre la jambe (et le faire pile au bon moment, sous peine soit de partir dans le…







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant