On a accompagné les Dogues Virage Est à leur rentrée

le
0
On a accompagné les Dogues Virage Est à leur rentrée
On a accompagné les Dogues Virage Est à leur rentrée

Choc en ouverture de la Ligue 1 cuvée 2016 : Lille reçoit Paris. Un événement en plein cœur de l'été pour les Dogues Virage Est, le kop lillois. On l'a suivi de la mise en place du tifo à l'après-match, en passant par la distribution des cartes. Compte-rendu depuis la passerelle du capo.

Jour de fête à Lille. D'abord parce qu'il fait beau, chose suffisamment rare pour être célébrée. Mais, surtout, parce que le championnat reprend. Dans les kiosques, La Voix du Nord titre " Les retrouvailles " alors que, devant la gare Lille Flandres, le retour du foot est salué par 4 cars de CRS. " Rapport au passif des Parisiens " précise un policier de faction, lunettes de soleil vissées sur le nez et Ice Tea à la main. 10 stations de métro et 9 minutes à pied plus loin, à Villeneuve d'Ascq, l'ambiance est des plus détendues au pied de Pierre Mauroy. Le personnel du stade embauche doucement, les bars sortent fûts et tireuses, et Donatien, fleur de lys tatouée sur le mollet, débarque en soulevant péniblement un sac de jute bien rempli. Il est 16 heures, l'heure de mettre en place le tifo du soir.

Les spécialistes du comptoir


" Si tout va bien, on fait ça en 1 heure et on va boire des bières ! " balance Donat', vice-président des Dogues Virage Est et co-capo de la tribune Nord. " On a mis 3 heures hier (jeudi), tu rajoutes 1 heure aujourd'hui (vendredi), ça fait 4 heures pour un match contre le PSG. Nous, on est spécialistes des tifos à l'arrache... En fait, on est surtout des spécialistes du bar ! " En attendant, la vingtaine de mecs présents pour l'installation s'active : 2 000 drapeaux rouges et blancs à déposer sur les 4 000 sièges du kop, la bâche DVE sur la grille, et une banderole " DVE Lille " de 45 mètres à accrocher sur l'anneau intermédiaire – si possible dans le bon sens. Sur la pelouse, la sécurité révise ses gammes en cas de débordement. " Eh, c'est des nouveaux c't'année. Bien, on va se faire des copains ! " rigole un gars. Quelques vannes fusent, des rouleaux de scotch sont balancés entre membres, quand sonne l'heure des retrouvailles avec Le Village du Panini et le reste de la troupe.



Le menu du Village est puissant comme un fusil d'assaut : Cuvée des Trolls (7°), Triple Karmeliet (8,4°) et Rince-Cochon (8,5°) à la pression, la portion d'un litre à 10 balles pour les DVE. Donat' revient sur son parcours : " Grimonprez, parfois j'y pense, c'était une autre…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant