Omerta sur la réserve parlementaire de 2012

le
1
Les collaborateurs du secrétaire d'État au Budget plaident le manque de moyens techniques pour publier la liste des associations qui ont bénéficié de la réserve parlementaire en 2012.
Les collaborateurs du secrétaire d'État au Budget plaident le manque de moyens techniques pour publier la liste des associations qui ont bénéficié de la réserve parlementaire en 2012.

Où sont passés les millions de la réserve parlementaire de 2012 ? Sommé par la justice de fournir la liste des bénéficiaires de la précieuse cagnotte, Bercy botte en touche. Deux ans après le vote de la loi sur la transparence de la vie publique, la caisse secrète de la République n'a pas encore dévoilé tous ses mystères.Longtemps gérée dans les arcanes du pouvoir, la réserve parlementaire est rendue publique depuis 2014. Libre désormais à chaque citoyen de consulter la répartition de cette enveloppe garnie de 150 millions d'euros que les députés et les sénateurs distribuent à des associations ou collectivités locales de leur fief électoral. Mais cette transparence a ses limites. Si les listings de 2013 et 2014 ont été publiés, ceux des années précédentes ne sont pas connus dans leur intégralité.Un trou de plus de 60 millions d'eurosC'est le cas de 2011 et 2012, où seules les subventions aux collectivités territoriales ont été rendues publiques. Les sommes versées aux associations restent, en revanche, totalement inconnues. Or il ne s'agit pas de quelques euros, mais d'un magot estimé à plus de 60 millions d'euros. De quoi faire naître des soupçons renforcés par l'élection présidentielle qui se tenait cette année-là."Un comble", pour Hervé Lebreton, président de l'Association pour une démocratie directe. Ce fervent militant pour la transparence de la vie publique, à l'origine des premières révélations sur la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le vendredi 24 avr 2015 à 16:36

    les voyous et pendant ce temps, les travailleurs laborieux se serrent la ceinture!!!!