OMC-Les USA opposés au changement de statut de la Chine pour l'instant

le
0
    par Tom Miles 
    GENEVE, 14 juillet (Reuters) - Les Etats-Unis ont indiqué 
jeudi à la Chine qu'elle n'avait pas pris les mesures 
suffisantes en matière de "dumping" sur ses exportations, 
notamment dans les secteurs de l'acier et de l'aluminium, pour 
accéder au statut d'économie de marché que convoitent les 
autorités chinoises. 
    Lors de son admission au sein de l'Organisation mondiale du 
commerce (OMC) en 2001, la Chine avait été informée par les 
autres Etats membres qu'ils ne prendraient pas en compte les 
prix de ses produits d'exportation maintenus volontairement bas 
grâce à des subventions publiques. 
    Les membres de l'OMC estimaient que des prix de 
"substitution" devaient être établis, hors soutien 
gouvernemental, afin d'empêcher une pénétration déloyale de 
leurs marchés par des produits chinois à bas coût. 
    Cette disposition figure dans une clause d'une durée de 15 
ans contenue dans l'accord d'adhésion à l'OMC et qui arrive à 
expiration le 11 décembre. 
    Les Etats-Unis, l'Union européenne et les autres membres de 
l'OMC estiment que s'ils acceptent les prix d'exportation 
chinois à leur valeur faciale, il leur sera ensuite difficile 
d'imposer des droits anti-dumping sur les produits chinois à bas 
coût. 
    Chris Wilson, représentant américain à l'OMC, a déclaré lors 
d'une réunion jeudi que l'expiration de la clause contenue dans 
l'accord d'adhésion ne signifiait pas que les autres membres 
devaient octroyer de fait à la Chine le statut d'économie de 
marché le 11 décembre. 
    La Chine doit, au contraire, démontrer qu'elle est une 
économie de marché en se conformant aux règlements propres à 
chaque Etat membre de l'organisation mondiale, a-t-il jugé. 
    "Il fait peu de doute que les réformes du marché chinois 
n'ont pas répondu aux attentes présentées par de nombreux 
membres lorsque la Chine a rejoint l'OMC", a ajouté Chris 
Wilson. 
    "Cela est particulièrement évident dans les industries de 
l'acier et de l'aluminium où les interventions généralisées de 
la Chine ont conduit à une surcapacité significative de l'offre 
mondiale qui menace la viabilité de sociétés concurrentielles 
dans ces industries à travers le monde", a estimé Chris Wilson. 
    Le représentant chinois à l'OMC a indiqué que Pékin était 
d'accord avec l'idée que l'expiration de la clause n'était pas 
synonyme d'un octroi automatique du statut d'économie de marché, 
a indiqué un représentant de l'OMC présent lors de la réunion. 
    Le représentant chinois a, en revanche, déclaré que cette 
expiration priverait les autres pays d'une base légale à leur 
"méthode discriminatoire anti-dumping" contre la Chine, a ajouté 
ce responsable de l'OMC. 
    La sidérurgie européenne s'inquiète de l'octroi du statut 
d'économie de marché à la Chine qui constituerait une menace 
pour les 330.000 emplois de ce secteur en Europe. 
( ID:nL8N1534D9 ) 
     
 
 (Pierre Sérisier pour le service français, édité par Véronique 
Tison) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant