OMC: le «Fabriqué dans le monde» lancé

le
0
L'Organisation mondiale du commerce prend l'exemple du Boeing 787, un produit américain, mais dont les fournisseurs de pièces et composants viennent du monde entier.

La mondialisation de l'industrie rend-elle encore pertinentes les statistiques de commerce nationales ? L'Organisation mondiale du commerce (OMC) travaille depuis octobre sur cette question. «Si les besoins de la politique économique et sociale changent, les statistiques doivent s'adapter», estime Pascal Lamy, directeur général de l'OMC.

Cette réflexion a débouché, en juin, sur le lancement du programme Made in the World Initiative, dit MiWi. Ce projet - Fabriqué dans le monde - a pour but de compléter les statistiques traditionnelles en proposant un nouvel angle d'approche de la mondialisation.

L'OMC prend l'exemple de la fabrication d'un Boeing 787 Dragline. Certes, il s'agit d'un avion américain produit par Boeing, mais la liste des fournisseurs ­internationaux de pièces et de composants est longue : les ailes et le fuselage avant proviennent du Japon, le fuselage central d'Italie, les moteurs du Royaume-Uni, les freins, les équipements électriques et outils inform

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant