Omar al Bachir, réclamé par la CPI, est toujours en Afrique du Sud

le , mis à jour à 10:42
1

KHARTOUM, 15 juin (Reuters) - Le président soudanais Omar Hassan al Bachir, provisoirement assigné à demeurer en Afrique du Sud par la Haute Cour de justice de Pretoria, se trouve toujours en Afrique du Sud mais quittera le pays dans la journée, a annoncé lundi un porte-parole de la présidence soudanaise. "Le président Bachir est toujours à Johannesburg mais nous partirons d'Afrique du Sud aujourd'hui", a précisé Mohamed Hatem, interrogé par Reuters. Bachir, qui participe en Afrique du Sud à un sommet de l'Union africaine, a été inculpé de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide par la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye pour son implication dans le conflit au Darfour. Un juge sud-africain lui a ordonné dimanche de rester en Afrique du Sud dans l'attente de sa décision sur le fond sur la requête de la CPI qui réclame son arrestation. (voir ID:nL5N0Z00DU ) (Khalid Abdelaziz; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le lundi 15 juin 2015 à 10:31

    si l'afrique pouvait évoluer, cela limiterait l’émigration !