Omar al Bachir propose un cessez-le-feu de deux mois au Soudan

le
0

KHARTOUM, 20 août (Reuters) - Le président soudanais, Omar Hassan al Bachir, a proposé jeudi l'instauration d'un cessez-le-feu de deux mois avec les rebelles et fixé la date d'une rencontre avec les partis d'opposition destinée à relancer un processus de réconciliation nationale en panne depuis le mois de janvier. Le président du Soudan a également promis, comme il l'avait déjà fait, d'offrir l'amnistie aux insurgés qui déposeraient les armes et accepteraient de participer aux discussions entre le gouvernement et les partis d'opposition. La rencontre avec la poignée de formation politiques encore engagées dans le processus aura lieu le 10 octobre, a déclaré Omar al Bachir, réélu avec 94% des voix lors d'un scrutin organisé en avril en l'absence de la plupart des partis d'opposition -- ils avaient alors boycotté le scrutin. Dix-huit des 21 formations qui avaient à l'origine donné leur accord pour participer au dialogue de réconciliation, lancé début 2014, ont fini par se retirer en janvier 2015. "Nous annonçons que nous sommes prêts à une trêve de deux mois jusqu'à la prochaine discussion (...) afin de garantir le succès de ce dialogue", a dit Omar al Bachir. Les différents groupes armés n'ont pu être joints dans l'immédiat pour commenter ces déclarations, mais les rebelles avaient déjà rejeté les précédentes offres d'amnistie présentées par le président soudanais. (Khalid Abdelaziz; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant