Omar Abdulrahman, boucle d'or

le
0
Omar Abdulrahman, boucle d'or
Omar Abdulrahman, boucle d'or

Avec l'Irak, l'autre surprise de cette Coupe d'Asie, c'est bien entendu cette folle équipe des Émirats arabes unis. Mais encore plus que l'ineffable buteur Al Hajeri, c'est Omar Abdulrahman qui crève l'écran. Technique à en mourir, le petit pourrait très bien devenir le premier grand joueur des EAU.

1m73, grosse touffe et visage où tout ressort, Omar Abdulrahman attire tout d'abord l'attention par son physique. Mais il ne faut pas non plus beaucoup de temps au milieu de terrain émirati pour convaincre tout son monde sur le terrain. Entre son avènement à Al Ain et son excellente Coupe d'Asie actuelle, Omar Abdulrahman Ahmed Al Raaki Al Amoodi a déjà fait parler de lui pour ses J.O., son genou, son intérêt pour Barcelone et sa rencontre avec Cristiano Ronaldo. Portrait.
Rapidement très attendu
Amoodi a 23 ans, et on peut dire que ça fait déjà longtemps qu'on dit beaucoup de bien sur lui. En 2012, ESPN FC le positionne premier dans son classement des meilleurs joueurs asiatiques. L'année d'après, c'est la FIFA qui le fout dans sa liste des futures stars d'Asie et le site internet Goal.com qui le place 39e meilleur joueur de la saison. Il faut dire que le coco sort alors d'un exercice à environ une dizaine de passes décisives et de réalisations avec au palmarès la Supercoupe, la Pro League et la Golf Cup. C'est jusqu'ici sa saison la plus réussie, puisqu'il reçoit également le titre d'Émirati de l'année.

Formé à Al-Hilal, Omar passe à 15 ans chez le géant des Émirats arabes unis, Al Ain. Il y obtient rapidement la nationalité locale, tout comme le reste de sa famille, dont ses frères Ahmad, Khalid et Mohammed, les deux derniers étant également professionnels. Sur place, Omar fait ses débuts avec l'équipe première à l'âge de 17 ans. Ses qualités techniques impressionnantes frappent le coach de l'époque, l'Allemand Winfried Schäfer. En six petites apparitions, le futur chevelu s'offre l'honneur de planter trois fois, offrant au passage une passe décisive. L'avenir s'annonce plus qu'intéressant pour le jeune loup, mais une sale blessure va ternir sa saison suivante. Revenu sur les pelouses, Omar enchaîne ensuite les sélections avec les équipes de jeunes des EAU, avant de toucher au rêve suprême en jouant ses premières minutes officielles avec la A en 2011 contre la Syrie.
Le fol été anglais
En Europe, c'est généralement à l'été 2012 que les observateurs les plus attentifs entendent pour la première fois parler de ce petit génie du Moyen-Orient. Repris avec sa sélection nationale aux Jeux olympiques de Londres, le joueur d'Al Ain va se promener littéralement lors du premier match face à l'Uruguay. Petits ponts, crochets devant sa surface,...






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant