OM-VA, un report inéluctable

le
0
OM-VA, un report inéluctable
OM-VA, un report inéluctable

La pluie a eu raison des efforts humains déployés par les responsables de l'OM. Malgré une bâche posée dans la nuit et l'apport de salariés pour drainer la pelouse jusqu'à l'échauffement de la rencontre, Marseille-Valenciennes a été reporté. Inéluctable. « Avec la pluie qui tombe depuis ce matin et ce qui nous est annoncé, et malgré tous les efforts du club pour rendre la pelouse praticable, c'est assurément la bonne décision », a confirmé le délégué de la rencontre, Christian Gras, en conférence de presse. Les craintes émises par Météo France dès vendredi n'étaient pas exagérées car c'est un vrai déluge qui s'est abattu sur le stade Vélodrome ce samedi sur les coups de 15h00. « Quand M.Varela est venu constater l'état de la pelouse, il avait pris la décision d'attendre un petit peu et voir si ça m'améliorait ou pas », confirmé le délégué.

Varela : « J'ai pris ma décision en mon âme et conscience »

Mais rien n'y a fait. Il était, ce samedi, impossible de jouer au football sous les trombes d'eau et par un vent d'une force rare. « Il y a eu consensus entre le délégué, nous les arbitres et les instances des clubs, a expliqué Bartolomeu Varela, l'arbitre de la rencontre. Le délégué vous l'a dit et je le répète : l'état du terrain ne permet pas de jouer cette rencontre à 17h00. Il était hors de question de mettre en danger l'intégrité des joueurs. » Pour ce qui devait être son onzième match cette saison en Ligue 1, l'arbitre de la Ligue Bretagne n'a pas eu le choix, dicté par un sens des responsabilités. « J'en ai parlé aux joueurs, ils ont donné leurs avis qui étaient divergents mais après, j'ai pris ma décision en mon âme et conscience, a-t-il expliqué. Et c'est assurément la bonne décision. Je ne suis pas là pour demander qui veut jouer ou pas, je suis là pour prendre la meilleure décision possible, c'est ce que j'ai fait. Je pense être assez grand pour le faire. »

Une date à trouver dans le casse-tête du calendrier

Une décision louable en raison de plusieurs paramètres et notamment le fait que cette pelouse venait d'être changée dans les grandes largeurs. Lundi, c'est près de 3000 m² de gazon que les dirigeants de l'OM ont décidé de changer face aux critiques. Avec en guise d'accélérateur, une luminothérapie pour rendre la pelouse plus verdoyante et résistante avant la réception de Valenciennes. Il était donc logique de ne pas tenter le diable. « Les lignes de touche étaient inondées, il était impossible de les retracer, ajoute M.Varela. On a une ligne de touche blanche qui fait une largeur de 30 centimètres donc c'était impossible de prendre les bonnes décisions dans le jeu. C'était injouable, tout simplement. » Il faudra attendre encore un peu pour voir si l'OM et Valenciennes ont réellement amorcé leur remontée au classement. C'est maintenant à la LFP de trancher?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant